Ajout d’Uranus au sextile Neptune-Pluton pour former un trine : Poussée évolutive renforcée
20 juin 2024

S’ajoute maintenant Uranus au très long sextile de 90 ans entre Neptune et Pluton que nous avons vu auparavant. Un trine s’est formé, en acceptant 2-3 degrés d’orbe, entre ces 3 planètes trans-saturniennes. Il s’agit d’un double sextile (60°) relié par un trigone (120°). Le présent article ajoute donc l’influence d’Uranus, une autre force importante qui s’allie à la poussée évolutive signifiée par le sextile prolongé Neptune-Pluton. Pour mieux apprécier cette lecture, il est recommandé de lire l’article précédent. (https://renee-lebeuf.com/pluton-et-neptune-en-sextile-poussee-evolutive/).

Concernant ce trine, il s’agit d’un événement rare. En cherchant sur 1 000 ans, je n’ai trouvé qu’une seule fois un trine aussi rapproché entre ces trois planètes. Et ce qui est fort intéressant, il s’agit des années 1943-1944-début 1945, au même moment où commençait le long sextile de Neptune-Pluton. Uranus aura donc accompagné le début de ce long sextile et y revient quelques temps avant la fin.

Nous trouvons cependant un grand trigone, qui est un peu de la même famille qu’un trine, au 18e siècle, au plus précis en 1771-1772. (Juste avant la révolution américaine, pour ne nommer que cet événement)

 

Quelques données techniques

Pour cette année, ce trine est au plus précis au début de septembre et restera suffisamment rapproché pour le considérer actif du mois d’août à novembre.

En tenant compte du mouvement relié aux rétrogradations, le trine se fait et se défait au cours de l’année. Pour 2025, il sera soutenu de fin juin jusqu’en décembre. Puis il est stable de mai 2026 au mois de juillet 2027. Il continue à être actif avec des moments de relâche jusqu’en mai 2029 où, à partir de ce moment, il se défait définitivement. Notons qu’il est au plus précis le 21 juillet 2026.

Ajoutons que cela se joue à cheval pour chacune de ces planètes, entre la fin d’un signe et le début d’un autre. Uranus est la dernière planète des trois à changer de signe, passant du Taureau aux Gémeaux en juillet 2025 pour la 1ère entrée, puis en avril 2026. Pluton fait son entrée définitive en novembre 2024. Quant à Neptune, il entre en Bélier, quittant les Poissons fin mars 2025, puis une 2e entrée en janvier 2026. Comme le cours de ces planètes est lent, un changement de signe en soi est très significatif.

 

Qu’ajoute Uranus à cette poussée évolutive déjà en action signifiée par le sextile Neptune-Pluton?  Il s’agit encore ici d’une vision générale sur le plan mondial.

Nous avons déjà vu ce que signifie Neptune et Pluton dans l’article « Neptune et Pluton en sextile : poussée évolutive ».

Voici les mots-clés reliés à Uranus : Synthèse supérieure, vision universelle, ouverture, progrès, invention, originalité, libération, esprit visionnaire, évolution, inédit, changement subit, imprévu : autant les tuiles que les coups de chance, individualité, unicité, indépendance, marginalité, éclairs de génie, provocation, révolte, rébellion, révolution, liberté, fraternité universelle, électricité, aviation, espace aérien, communications par ondes (radio, t.v. etc.), les projets, le futur, excentricité, hystérie, sciences ultra-modernes, uranium, acier, réseaux énergétiques, anti-conventionnel, avant-gardisme, électronique et maintenant IA.

Uranus est positionné actuellement à la fin du Taureau, il y entame sa dernière année. Notons qu’il traverse un signe en 7 ans. Dans ce signe, il stimule une grande envie d’efficacité et d’organisation pratique. Le danger d’aller vers trop de systématisation en poussant ce désir d’efficacité guette ici. L’esprit d’innovation lié à Uranus a des aspects très pratiques dans ce signe. L’ingéniosité règne. La technologie ou autres moyens avancés prennent un véritable essor. Uranus tend à voir grand, on désire du « plus » avec lui, ce qui peut rendre très gourmand dans ce signe du Taureau, au figuré comme au réel. L’inflation importante à laquelle on assiste en est un résultat et en fin de parcours, le constat de l’existence de ce problème est général. Il faut dire que le passage de Pluton en Capricorne participe aussi de ce dernier problème, la richesse s’étant concentrée entre quelques mains. Pluton vit également ses derniers moments dans ce signe.

L’agriculture, l’immobilier, la construction, le système bancaire sont des secteurs en lien avec le Taureau. Ces secteurs vivent une évolution si ce n’est une véritable révolution. On a un exemple criant avec la crise du logement qui sévit un peu partout. Avec Uranus, il faut repenser les choses, il y a nécessairement des remises en question et il faut réinventer, innover, penser autrement.

En Taureau, Uranus peut s’avérer particulièrement têtu dans la visée des objectifs, ne vouloir rien lâcher. Comme toujours, avec celui-ci, les revirements soudains sont possibles.

 

Uranus-Neptune-Pluton en fin de signe

Uranus-Neptune

Voyons pour commencer le duo formé par Uranus et Neptune, qui se retrouve maintenant en sextile. Autant Neptune laisse entendre un processus d’évolution basé sur une lente maturation, autant Uranus invite à bousculer, à provoquer le changement, comme si le temps manquait. D’autre part, Neptune inspire à des idéaux transcendants, au risque d’illusions et de désillusions. Et quant à Uranus, on est mû souvent par une vision qui emporte ou par un fort besoin de nouveau et l’emballement est fréquent.

Il s’agit ici du sextile croissant faisant suite au début du cycle commencé en 1993 lors de la rencontre entre Uranus et Neptune en Capricorne (on peut aisément inclure de 1989 à 1997). Un sextile étant un aspect facilitant, il met en quelque sorte en œuvre le « message » de la conjonction. On peut dire que 1989 a donné un signal très fort à cette conjonction. C’est vrai qu’il y avait aussi alors la présence de Saturne. Sur le plan historique, il y a le printemps de Pékin, la chute du mur de Berlin, le Koweït envahi par l’Irak, les USA s’en mêlent peu après entrant en guerre avec l’Irak, plus tard le génocide du Rwanda, la montée de l’islamisme, la fin de l’apartheid, le Chiapas au Mexique, les revendications des autochtones, etc., etc., un gros brassage d’idées, de revendications et de tensions de toutes sortes s’est alors fait. Il y a une grande déstabilisation économique dans plusieurs régions du monde. Le capitalisme sort triomphant de la guerre froide. Le terme de « mondialisation » s’impose entraînant différents mouvements en pour ou en contre. Une poussée technologique importante se vit, l’ordinateur devient de plus en plus un moyen incontournable et on voit la quotidienneté du travail changer notablement. On entre alors fermement dans l’ère post-moderne.

Cette entente actuelle entre Uranus et Neptune, pousse à aller vers les idéaux d’alors. Positivement, le message était de créer un nouveau monde en quelque sorte. Les espoirs étaient grands dans bien des cas. On se rebellait contre l’injustice, l’inégalité, la domination. Mais il y a eu aussi des emportements excessifs.

Uranus associé à Neptune peut créer de véritables ouragans, Uranus brasse l’air et Neptune l’eau, qui s’alimentent l’un l’autre. On peut se laisser emporter par des idéologies (Uranus), pressés de voir arriver les résultats voulus, sans égards pour les conséquences ou comme on dit pour les dommages collatéraux. Et si on y associe des idéaux plus émotifs (Neptune), religieux ou fumeux, on a alors un cocktail très dangereux. Comme Uranus est en Taureau, il allie l’efficacité, voire un aspect systémique aux rêves neptuniens renforcés ici en Poissons.

Sous un angle plus positif, cette combinaison encourage à souhaiter le mieux. La capacité innovante d’Uranus et l’imaginaire de Neptune, tous deux possédant une vision universelle permet d’ouvrir des nouvelles voies et de susciter un mouvement collectif positif. On est en fin de signes, on récolte alors les résultats positifs et négatifs de leurs passages comme des leçons données.

 

Uranus-Pluton

Regardons maintenant Uranus avec Pluton, qui forment ensemble un trigone. C’est un duo plus radical dans ses effets. Pluton oblige à un changement avec plus ou moins de radicalité et de cynisme. Une page se tourne. Quant à Uranus, il inspire à du nouveau avec très peu de patience. Moins il y a de retenue et d’éthique, plus les conséquences peuvent être brutales. Plus positivement, on regarde en avant (Uranus) et on a le courage (Pluton) de faire les changements qu’il faut. La capacité visionnaire et inventive d’Uranus s’allie à la force de volonté et surtout à la capacité de faire face aux difficultés de Pluton.

Le cycle Uranus-Pluton a commencé en 1965-66. Les années soixante ont aussi été très riches en événements pour le moins bousculants. Je ne vais nommer que quelques points : guerre du Viêt-Nam, révolution culturelle en Chine, le fameux mai 68 qui s’est vécu dans de nombreux pays, affranchissements de plusieurs pays colonisés, etc. Mais aussi, avancée technologique et scientifique importante, la conquête de la Lune, l’avion devient populaire rendant la planète accessible faisant ainsi se côtoyer beaucoup plus largement toute l’humanité. L’environnement devient un enjeu. Et puis ce qui change profondément les rapports humains, c’est l’arrivée de la pilule anticonceptionnelle.

Ce trigone est dans la suite d’un long carré entre Pluton et Uranus qui s’est joué de façon précise entre 2012 et 2016 inclus, ce qui est inhabituel. En acceptant les 3 degrés d’orbe habituel, on peut dire de 2009 à 2019, bref toute une décennie.

Le carré refait le point en quelque sorte sur ce qui a été lancé à la conjonction. Il y a réajustement, dans certains cas, cela va jusqu’au rejet. Ce qui n’est pas réglé refait surface ou s’amplifie. Les années 10 du 21e siècle comme les années 60 auparavant ont créé tout autant, sinon plus, de grands bouleversements et des changements de paradigmes importants. Encore une fois, il y a eu des bouleversements sociaux, des avancées technologiques et scientifiques qui changent les habitudes. On se retrouve en constante adaptation, tout va très vite et c’est toujours plus exigeant. Les réalités démographiques ont passablement changé, l’immigration ayant grandement augmenté, mélangeant les cultures et les sociétés dans bien des pays, ce qui crée des réactions plus ou moins violentes. On vit aussi des remises en question des valeurs et réalités issues des années 60. Comme exemple, nous voyons une remise en question face à l’avortement et la pilule. Le virtuel est de plus en plus présent, l’argent se fout des frontières et devient de plus en plus virtuel. Les changements climatiques qui inquiètent de plus en plus nous obligent à tenir compte d’une vision globale. La liste est longue.

Avec ce genre de carré, lorsque Saturne rejoint Pluton, les changements annoncés s’incarnent. Ce fut en janvier 2020. Qui ne s’en souvient pas? Le covid se pointait, déstabilisant complètement les habitudes, et ce, au niveau planétaire.

Bref, le monde n’est plus ce qu’il était et une énorme adaptation nous est demandée. Il nous faut se réinventer.

Faisant ainsi suite à ce carré, cette entente qu’est le trigone cherche à solidifier ce qu’il a en quelque sorte annoncé. La tension est moindre, on fait face maintenant à une nouvelle réalité. Les paradigmes qui ont changé sont plus conscients et il faut agir en conséquence. On pousse aussi au maximum les mouvements déjà entamés. En fin de signe, Capricorne et Taureau, deux signes de terre, il y a une tendance plus conservatrice. Cependant, il sera mis en évidence ce qui ne va pas dans tout ce qui représente un système quel qu’il soit, incluant la politique et l’économie.

 

Le trine

Il est impressionnant que ces 3 planètes se retrouvent à vivre ce trine en fin de signe, même si ce n’est que pour 2 mois concernant Pluton. Cela laisse entendre un passage important vers un changement notable. Ces 3 planètes font le passage à un autre signe toujours en formation de trine, à peu de distance près, ce qui est tout aussi remarquable.

 

Le trine en début de signe

Lorsqu’Uranus ajoutera sa contribution au trine en début de signe, une forte poussée en avant risque de se produire encore une fois. Uranus sera en Gémeaux, comme en 1943, alors que Neptune était en Balance, signe opposé au Bélier où il se trouvera cette fois-ci. Et il en est de même pour Pluton qui était en Lion en 1943 et qui se retrouvera en Verseau, signe opposé au Lion.

Lors du dernier trine, l’effort de guerre favorisait une puissante inventivité. La bombe atomique entre autres en est le fruit. Sous un autre angle, la propagande de guerre était tout aussi prolifique. On était au tournant de la guerre, on entrevoyait la fin et le trine a été là presque jusqu’à la fin de celle-ci. Ce fut cependant les années les plus meurtrières de ce conflit. Une dure épreuve collective qui a permis jusqu’ici qu’il n’y ait pas d’autres guerres mondiales, sans malheureusement endiguer toutes les autres guerres. Mais c’est tout de même un pas qui compte.

Uranus en Gémeaux fait particulièrement preuve d’une fébrilité inventive, tournée vers le nouveau. La communication est, dans ce signe, spécialement mise en valeur, pour le meilleur et pour le pire. Dans le meilleur, cela facilite le dialogue, l’échange d’idées, la curiosité envers l’autre. La propagande, le mensonge y trouvent malheureusement aussi leur place. Avec les moyens de communication actuels, on risque d’en voir de toutes les couleurs. Une tendance à la dualité, à la polarisation fait aussi partie de ses défauts. Comme c’est déjà une réalité en ce moment, on ne peut qu’espérer que ce ne soit pas encore pire.

L’alliance entre Uranus en Gémeaux et Pluton en Verseau favorise toutes les formes d’innovations. On peut s’attendre à des applications pratiques des plus intéressantes dans toutes sortes de domaines.  Les idées fusent. Il faut dire qu’Uranus est en analogie avec le Verseau, cette entente s’en trouve encore plus forte. Les idées peuvent quelquefois s’avérer totalement utopiques ou carrément loufoques, ou encore désincarnées. Il se fera sûrement un apprentissage dans l’utilisation de moyens comme l’IA et tous les dérivés qui y sont associés, ce qui n’empêche pas les risques de dérives plus ou moins inquiétantes.

Allié à Pluton en Verseau, le pouvoir de la communication devient un puissant atout. Et d’autre part, avec Neptune en Bélier, on peut s’attendre à des leaders inspirants, renforçant ainsi ce pouvoir de communication. Des dérives inquiétantes sont à craindre mais aussi de beaux regroupements collectifs mus par une vision d’ensemble et en recherche d’harmonisation tant humaine qu’environnementale. Le « faire ensemble » comme qualité du Verseau se trouve stimulé, ainsi qu’une vision globale qui relie l’humanité au-delà des différences tout en les respectant. Ce qui en soi est déjà un grand défi. En réaction, il peut y avoir également des dérives idéologiques, individualistes et libertaires, faisant fi de l’ensemble et du bien commun. Avec la réalité environnementale qui semble de plus en plus s’imposer, on peut espérer que cela crée un point de ralliement salutaire.

Le sextile prolongé de Pluton et Neptune laisse déjà entendre une importante poussée évolutive, ce qui ne se fait pas sans heurts. L’ajout d’Uranus ne peut qu’y ajouter encore plus de poids. Il y apporte son inventivité et donne un grand coup d’accélération au changement annoncé.

Dans ses qualités supérieures, Uranus est associé à la claire vision et au contact avec le Soi. Quand on est bien centré, on vit alors un calme intérieur qui semble inébranlable. Espérons que le plus grand nombre le vivent le plus souvent possible, ce qui ne peut qu’être bénéfique à l’humanité.

 

Renée Lebeuf

www.renee-lebeuf.com

renee.lebeuf@videotron.ca

Autres actualités

Salon de l’Eveil, Québec

Salon de l’Eveil, Québec

Quelle belle effervescence! Il y a eu une affluence constante au kiosque d'ORIAN et c'est avec plaisir que des représentantes ont informé les gens...

Les planètes rétrogrades

Les planètes rétrogrades

À la suite d’un atelier sur les planètes rétrogrades organisé par ORIAN, avec Corine Galard, le 28 octobre dernier, nous vous invitons à lire son...

Décès de Robert Devisse

Décès de Robert Devisse

Bonjour, C’est avec tristesse que nous apprenons le décès de monsieur Robert Devisse, un de nos anciens de Québec, qui s’est impliqué généreusement...

Des vacances bien méritées !

Des vacances bien méritées !

Bonjour à toutes et tous, ORIAN sera en pause du 8 juillet au 6 août pour les vacances. Profitez de votre été, consultez les planètes pour le...

C’est un cadeau pour ORIAN !

C’est un cadeau pour ORIAN !

Rodolphe Ka, astrologue du Québec, qui pratique depuis plus de cinquante ans, nous offre son livre sur l’astrologie intitulé Une astrologie....

Apprivoiser Vulcain

Apprivoiser Vulcain

Par René Le Brodeur, chercheur En guise d’avant-propos Cela vaut-il la peine de parler d’une planète sur laquelle on dispose d’aussi peu...