L'effet billard

Les aspects astrologiques à la lumière des transits activateurs
Par René Le Brodeur, chercheur en astrologie


La connexion spirituelle aux aspects astrologiques

Disserter sur les aspects astrologiques a toujours intéressé les astrologues depuis de nombreux siècles. Nous avons pour notre part publié quelques articles de par le passé. Nous y revenons aujourd’hui pour enrichir la discussion, en sachant fort bien qu’il reste encore beaucoup de zones à explorer, de points à éclaircir ou à approfondir. Dans le présent article, nous tenterons d’examiner comment les aspects arrivent à se reconnecter à la faveur d’un transit, même si certains d’entre eux ne sont pas en lien avec le transit activateur. Cette reconnexion peut être appelée « effet billard », laquelle obéit à la loi de la résonance en faisant vibrer un maximum de facteurs planétaires dans le thème. Pour illustrer notre démonstration, nous prendrons pour exemple, à partir de notre propre thème, un transit activateur du Soleil sur la planète Mercure. Nous nous attarderons par le fait même aux niveaux de contacts inhérents aux aspects en spécifiant l’immuable étagement des plans physique, émotionnel et mental. Nous verrons par la suite comment il est possible de coopérer avec un transit activateur au plan psychique notamment dans la mesure où un entraînement à l’observation aura été établi au préalable, ainsi que la reconnaissance d’un mode d’affiliation avec le plan surterrestre. Il va sans dire que nous délaisserons quelque peu l’astrologie de la personnalité pour entrer de plain-pied dans l’univers de l’astrologie de l’âme.

Un ordre de classification

Nous avons, il y a quelques années, que ce soit en atelier ou par le biais d’articles, proposé un ordre de classification des aspects astrologiques. Revenons sur cette classification en rappelant les quatre grandes catégories d’aspects: les initiateurs ou propulseurs d'action, les aspects psychiques relevant de l’intuition ou de la prescience, les aspects « rétributifs » (découlant de la Loi de semence de moisson) et les aspects mortifères (porteurs de mort). Ainsi, nous aurons pour la première catégorie : Soleil, Lune et Mars, avec Mercure subsidiairement. Pour la seconde, il faut compter sur Mercure, Jupiter et Neptune (planètes intuitives et psychiques). Pour la troisième catégorie, Mercure et Mars coiffés de Saturne, ou d’Uranus ou de Neptune sont concernées. Signalons que Saturne, Uranus et Neptune sont fondamentalement des planètes de récolte. Quant à Pluton, elle signe les départs collectifs et souvent en coopération avec Mars et Uranus. Mercure doit aussi être inclus dans cette catégorie bien qu’il ne concerne que l’individu seulement, car ses effets peuvent être de nature foudroyante. La classification ayant été établie, il nous reste à examiner les divers niveaux de contacts des aspects.

Les niveaux de contact des aspects

Toute action entraîne une réaction, un jour ou l'autre. Même le simple fait de penser met en branle des aspects et influe sur autrui, sur l'environnement immédiat ou planétaire. Il est utile de souligner que les aspects n'opèrent pas tous sur le même niveau d'expérience sensorielle. Certains agiront sur le plan physique, c’est-à-dire en nous incitant à faire du jogging par exemple. D'autres auront une portée purement émotionnelle. D'autres, si le sujet est polarisé mentalement, se traduiront par des actions sur ce plan. Certains aspects seront investis uniquement sur le plan psychique et « œuvreront » pendant le sommeil alors que le sujet « vit » dans le Monde Subtil.   Aussi faut-il savoir utiliser toute la gamme des aspects et ne jamais les limiter au seul plan de la vie physique et de l'événementiel. Trop d'astrologues attendent des aspects des réponses plus ou moins tangibles dans leur quotidien. Et si rien qui n'ait été anticipé, voire attendu, ne se produit, ils en viendront à douter quelque peu de leur capacité à les interpréter. Avec l'expérience, ils en arriveront à lire les aspects avec le cœur, cette antenne de la prescience par excellence. Ils sauront par ailleurs identifier la pulsation rythmique dans laquelle ils baignent. Ce rythme est semblable à celui de la marée avec ses flux et reflux. La respiration de ce rythme est toujours donnée par la révolution solaire. Ce rythme subsume l'ensemble des aspects du radix (natal) et du solaire.  C'est donc dire qu’il propulsera le cycle annuel ou encore le freinera bien que cet état de « ralenti » puisse n'être qu'illusoire. Dans le décryptage des aspects astrologiques, il faut tenir compte de ce rythme, de la présence ou de l’absence d’une vague porteuse. Examinons maintenant comment il est possible de tirer profit d’un transit dans sa globalité d’efficience. Pour ce faire, nous choisirons la planète Mercure.

La planète Mercure transité par le Soleil : essai de démonstration d’une expérience d’observation globale

Illustrons notre propos avec une analyse d’un transit du Soleil sur la planète Mercure durant les trois journées pendant lesquelles le transit est efficient. L’exemple sera tiré à partir de notre thème de révolution solaire (2018-2019). Pour des fins de discrétion, seuls les paramètres essentiels à la démonstration seront divulgués.

Position des planètes concernées par le transit dans le Ciel radix et solaire :


Planète

Signe

Secteur

Mercure radix

1° Taureau

Ascendant radix

Neptune radix

15° Balance

VIIe secteur radix

Pluton radix

15° Lion

VIe secteur radix

 

28° Poissons

Ascendant radix

Jupiter solaire

23° Scorpion

IIIe secteur solaire

Neptune solaire

15° Poissons

VIe secteur solaire

                                                                                                                                    

Période visée : du 29 janvier au 31 janvier 2019.

Position du Soleil durant ces trois journées : de 9° à 11° du Verseau.

Transit visé par la démonstration : Mercure radix à 1° Taureau.

Principal aspect analysé : le binovile (80°), soit le transit du Soleil sur la planète Mercure  

Il s’agit d’un transit rapide dans le temps qui opérait avec la synergie du Point de Soi [1] lequelfaisait une opposition à Jupiter radix et un octile à Neptune radix. Dans la révolution solaire, Mercure radical décochait un quadrinovile (160°) à Jupiter (solaire). Et de dernier un décile (36°) exact à Neptune radix, lequel est en sextile exact à Pluton radix. C’est donc dire que le transit solaire activait pendant ces trois journées Mercure, Jupiter, Neptune et Pluton. Bien sûr, d’autres planètes du thème étaient aspectées, mais nous nous limiterons aux facteurs planétaires précités pour ne pas alourdir la démonstration.

Or que s’est-il passé dans la vie du rédacteur de cet article pendant ces trois journées?  Quels ont été les niveaux de contact impartis à la planète Mercure, planète de la communication entre autres?

Identification des niveaux de contacts possibles avec la planète Mercure

Nous savons tous qu’un transit du Soleil sur Mercure pourra générer : une relation ou un contact avec un membre de la fratrie, avec une jeune personne (relation physique), une relation amicale quelconque ou un communicateur (journaliste, écrivain, enseignant pour ne nommer que ces derniers). Ce niveau de contact se déroule d’abord et habituellement sur le plan physique. L’interlocuteur est vu, touché, embrassé, etc. Cependant, ce contact peut se passer aussi uniquement sur le plan émotionnel et/ou mental. On peut lui parler au téléphone. On peut lui envoyer un courriel. On peut lui écrire une lettre ou lui envoyer une carte d’anniversaire. Ce niveau de contact peut aussi être lié à la communication (écriture, etc.) et à la créativité. On peut travailler avec des images et des sons en lien avec l’interlocuteur ou ce dernier peut entrer en relation avec nous à partir de ce niveau créatif. On peut penser tout simplement à la personne, qu’elle soit encore sur le plan terrestre, ou qu’elle vive maintenant sur le plan surterrestre. Le niveau de contact ici sera de nature psychique, télépathique, prémonitoire. Ce niveau-ci peut transcender la dimension temporelle. L’interlocuteur peut aussi être un Guide spirituel si l’astrologue est relié consciemment à un Ashram.

Résumons les niveaux de contacts possibles avec Mercure : le contact physique, le contact émotionnel/mental et le contact psychique.  Il faut toutefois ajouter une information capitale à ce qui va suivre : à savoir que chacune de nos actions n’est jamais exclusivement la nôtre, car chaque acte est exécuté par des groupes terrestres et surterrestres. Ainsi, aucun terrien ne peut affirmer agir sans l’assistance de puissants collaborateurs. Nous dépendons tous d’une chaîne coopératrice de collaborateurs visibles et invisibles.  Nier ceci relèverait de la plus totale ignorance des fondements même de nos actions. Examinons maintenant comment ces trois niveaux de contacts ont été vécus, assumés et expérimentés pendant les trois journées du transit du Soleil sur Mercure radix. En regard de l’essentiel de la créativité déployée durant ces trois journées, il appert que le niveau de contact psychique avec la planète Mercure fut le plus marquant.

Le mardi 29 janvier. Plan physique : déneigement de mon entrée avec mon voisin, assorti d’une petite jasette. Commande d’une nappe indienne via Amazon.ca. Plan intuitif, émotionnel et mental réunis : je décide d’entreprendre le montage d’un nouveau vidéoclip portant sur la maltraitance infantile. Me voici donc en train de sortir de ma banque d’images plusieurs photographies de jeunes de tous âges afin de les intégrer au montage. À ce moment, en transit, le Soleil à 9° Verseau envoie un décile (36°) à Neptune solaire et un binovile à Mercure. Une fois le montage de la vidéo complété, je la mets immédiatement en ligne sur Youtube. C’est ici que la globalité d’interprétation des aspects devient intéressante. Comme notre Mercure (1° Taureau) est touché par un quadrinovile à Jupiter (annuel), ce dernier entre en résonance (par décile) avec Neptune radix, lequel fait vibrer Pluton (15° Lion). Comme la vidéo se veut un fervent rappel des abominations infligées aux jeunes (le viol surtout et la cruauté mentale à travers les enlèvements), elle fait résonner le côté « missionné » d’un Jupiter en secteur trois (annuel). Le Scorpion pour sa part colore la mission de Jupiter en ce signe en dénonçant la cruauté et l’aspect sexuel. Jupiter signe aussi la mise en ligne sur Youtube. Quant à Pluton, planète de la résurgence, elle fait sortir tous ces jeunes de mon passé de cinéaste. De la sorte, les images renaissent et entreprennent un nouveau cycle de diffusion. Mais encore une fois, rappelons que j’ai été entièrement assisté dans ce travail créatif par des aides surterrestres et particulièrement sur le plan  intuitif.

Récapitulons. La chanson du clip (écrite et enregistrée en 2015) relate la mort d’une fillette dont le destin ressemble un peu à celui de Cédrika Provencher, bien que cette vidéo ne lui soit pas dédiée au premier chef. La fillette anonyme, morte et maintenant rendue sur les plans subtils, chante en duo avec moi. Elle s’adresse directement (dans le narratif de la mélodie) à son père en lui prodiguant réconfort et amour inconditionnel.  L’aspect du Soleil vers Mercure fait partie de la catégorie des aspects créatifs (les noviles) et spirituels (initiatiques). Le novile (80°) va encore plus loin que le quintile (72°), car il est toujours relié à une expérience spirituelle. Or, cette expérience spirituelle vise la sensibilisation du plus grand nombre de regardeurs à l’endroit de l’enfance maltraitée. La relation de Mercure à Jupiter (annuel) s’inscrit dans une dynamique de préservation, de meilleure protection des enfants contre les abus sexuels (surtout) qu’ils peuvent subir de la part des dépravés. La vidéo dénonce l’odieux des crimes à caractère sexuel. La relation du Soleil vers Neptune (annuel) demeure associée au besoin de compassion que nécessite la guérison du corps émotionnel des victimes et de leurs parents endeuillés. La relation avec Pluton enfin table sur la résurgence du karma des jeunes victimes et sur le refus de les oublier. Au final, on peut constater comment une simple intuition enclencha un processus global impliquant à la fois l’astrologue chercheur et l’auteur-compositeur, quelques personnes de son cercle relationnel et plusieurs centaines de regardeurs qui, au fil des mois, visionneront le clip. Mais revenons au déroulement de ces trois journées. Nous insérons ici le lien Youtube pour les lecteurs qui aimeraient visionner le film : Les enfances perdues. 

 

https://youtu.be/HJNedylvWFg

 

Soirée du 29 janvier. Plan physique et mental : j’envoie le lien Youtube du vidéoclip (par courriel) à une amie en lui demandant de le partager avec le plus grand nombre possible de personnes. Avant mon envoi, cette amie me signifiait par téléphone que la chanson sur laquelle elle travaillait depuis quelques jours avec son compagnon était maintenant enregistrée et qu’elle me serait postée sur disque le lendemain.  Plan physique : comme il fait tempête, je me livre à un second déneigement avec mon voisin.

Le mercredi 30 janvier. Plan physique : déneigement avec mon voisin. Plan mental : réponse positive de l’amie contactée hier qui partagera le lien Youtube avec certaines de ces connaissances. Plan intuitif : désir de rédiger un article sur l’effondrement du pont de Québec. Collecte de données à ce sujet sur Internet. En soirée, un membre d’Orian me téléphone pour avoir plus d’informations sur l’aspect de 33°, aspect pour lequel j’avais rédigé un article, il y a quelques années. Ainsi Neptune, planète de l’astrologie et Pluton, vecteur de résurgence, combinées à Mercure continuent de faire leur travail. Le Soleil est à 10° Verseau.

Le jeudi, 31 janvier. Le transit du Soleil sur Mercure est devenu exact en ce jour. Plan mental : j’entreprends la rédaction de l’article sur l’effondrement du pont de Québec. Et je planifie rédiger le présent article durant les prochains jours. Plan physique et mental : à quelques amies, j’envoie de lien Youtube du clip en leur demandant de le faire circuler. Plan physique : je croise par ailleurs ma cousine dans un marché d’alimentation. Plan émotionnel et mental : je passe une heure en session d’enregistrement avec mon guitariste afin d’enrichir deux chansons récemment composées.

Grosso modo, nous pouvons constater qu’un transit peut influer sur bon nombre de points focaux du thème et pas seulement sur la planète aspectée. On appelle cette activation « l’effet billard». Tout se met à vibrer par simple résonance. C’est pourquoi l’approche globale en interprétation doit toujours prévaloir. Et même si apparemment il semble ne rien s’être passé pendant la journée sur le plan physique ou actionnel, sur d’autres plans cependant, plusieurs choses peuvent avoir pu se dérouler. Sur le plan psychique notamment, car peut-être pendant une courte période de somnolence, le corps astral est-il allé accomplir une mission d’urgence sur les plans subtils malgré le fait que nous n’en ayons pas eu conscience. Signifions que le début de tout processus s’inscrit dans le royaume de la pensée. Quel est le moment le plus important du processus actionnel? Le moment où l’on pense à faire quelque chose ou le moment où on accomplit cette chose?  En conséquence : la rigueur d’observation doit toujours prévaloir en astrologie. Poussons maintenant plus loin la gestion des aspects astrologiques en faisant intervenir la dimension psychique d’une expérience à la portée de tous. Examinons la notion de respiration.

La respiration de l’aspect (en transit)

Il est admis qu’une respiration correcte vitalise l’organisme, mais encore plus puissante devient-elle lorsqu’elle est faite consciemment avec les yeux fermés. De la sorte, la puissance du souffle établit un contact avec les Forces Supérieures. Ce même procédé peut aussi s’appliquer au moyen d’une respiration surterrestre. L’astrologue visualise l’aspect dans sa portée potentielle et le respire en une seule fois pour favoriser ce qu’il espère pouvoir en tirer. L’astrologue devient en quelque sorte l’aspect ou sa composante énergétique. Il inhale subtilement le chimisme des astres. Cependant, pour amplifier au maximum cet effet, il est nécessaire de se tourner vers le Monde Surterrestre et de décréter son lien intérieur avec le Réservoir de l’Être. Cette technique doit être expérimentée par l’astrologue intuitif. Elle peut conduire à des états de conscience susceptibles d’entraîner la reconnaissance d’une affiliation ashramique. Autrement dit, en réalisant cette affiliation (elle intervient tôt ou tard dans la progression de l'être vers l'infini), nous pouvons commencer à travailler avec la double force. En d'autres termes, lorsque l’astrologue se place volontairement sous le rayon du Maître, il commence à maîtriser les astres. Alors la force qui s'épanche à travers les planètes de son thème natal est « bonifiée » par Celle du Maître. L'Agni yoga est fort éloquent à ce sujet en stipulant que lorsque l’on réussit à invoquer constamment l’image du Maître, nous pouvons obtenir à travers cette image le plus grand avantage, tant pour nous-même, nos proches ou pour le travail de service. Mais ce sera toujours à travers les expériences de la vie quotidienne que surviendront nos plus grands défis liés à la maîtrise des menus détails plus ou moins irritants.

Dépasser la routine quotidienne par l’observation des transits

Certes, nous sommes tous confrontés à une certaine routine quotidienne, à travers le travail ou tout autre type d’activités. Lorsqu’elle ne s’enlise pas dans la médiocrité de parcours, lorsqu’elle s’imprègne de créativité et lorsqu’elle est assumée comme une étape de perfectionnement vers l’Infini, à ce moment cette routine sacralise l’espace autour nous.  Elle s’inscrit dans l’éthique du karma yoga, le karma du travail. Ce karma libère des attachements à l’égo et ses prérogatives. Il élève la vibration planétaire. L’examen des transits quotidiens permet de dépasser la routine, car il y a toujours quelque chose de nouveau qui survient pendant la journée. Dire qu’il ne s’est rien passé, c’est tout simplement manquer du sens d’observation. Même le ciel matinal et vespéral change, sans compter la palette des ciels saisonniers. Se livrer à l’observation constitue certes une forme de travail, un travail de type mental. Mais, au final, tout travail est rétribué, car il n’y a pas de travail perdu. Aucun effort ne disparaît, car tout travail produit sa moisson. Mais ce n’est pas à nous de décider du moment où se produira la récolte. Il se peut que la récolte arrive bien longtemps après les semailles. Rappelons instamment que seul l’entraînement assidu à l’observation transformera la routine ordinaire de la vie quotidienne. L’observation des transits peut nous y conduire, mais ne nous y trompons pas : il faut encore y inclure la vigilance, une attention constante. Une autre façon de développer l’observation est de s’attarder aux aspects dits mineurs avec lesquels nous sommes peut-être moins familiers, comme les septiles (51.5°), biseptiles (103°), triseptiles (154°), noviles (40°), binoviles (80°), quadrinoviles (160°), et pour terminer le onzième.

L’étude des aspects astrologiques ouvre des perspectives formidables en regard de ce qu’il devient possible d’en tirer en termes d’expansion de conscience (autre mot pour désigner un processus initiatique). S’il délaisse progressivement l’astrologie de la personnalité, l’astrologue intuitif pourra s’engager, s’il le souhaite, dans un voyage au cœur de la globalité de tout son Être. Cette exploration le conduira vers de nouveaux états de conscience qui, comme les cordes d’une harpe, le feront vibrer à sa nature spirituelle. En cela, il sera toujours aidé par les aspects de la série des noviles, aspects éminemment initiatiques et porteurs de grande mutation. Mais encore lui faudra-t-il en reconnaître l’importance quand ils résonneront à la faveur d’un transit solaire. Or, pour ce faire, il faut faire preuve d’audace et de départir de toute forme de préjugés à l’égard de ces aspects plus ou moins expérimentés, voire documentés.

Ne boudons pas les aspects peu familiers

Tous les transits sont importants même s’ils ne génèrent que des aspects dits mineurs. Pourquoi?  Parce qu’aucun aspect mineur n’existe en astrologie. Toute la gamme des aspects s’avère importante. Qualifier un aspect de mineur dénote un manque total d’auto-observation dans son vécu global au quotidien. Ceci équivaut à dire que le petit orteil est moins important que le plus gros ou encore qu’un enfant ne peut avoir d’emprise sur le monde. Ce serait oublié le rôle planétaire joué actuellement par la jeune Greta Thunberg à l’ONU, à Davos ou ailleurs. Ceci équivaudrait encore à dire que parce qu’elle est trop petite, la planète Pluton doit être rétrogradée au rang des petits corps célestes. Alors, faisons attention à ne pas dire d’âneries. Les aspects non mesurables dans leur portée peuvent être en lien avec la pensée profonde de l’être humain. Dégagé des préoccupations de la pensée de surface, cette pensée peut construire son futur ou œuvrer sur un autre plan, indétectable par la pensée logique et l’intellect raisonneur. Il est bon de reconnaître que l’étude des aspects est encore bien loin d’être terminée. Et qu’à vrai dire peu de choses sur ces derniers ont été dites depuis Ptolémée, De Villefranche, Rudhyar et autres vulgarisateurs, car l’astrologie contemporaine ne prend même pas en compte les corps émotionnel et mental d’un individu. C’est pourquoi l’étude des aspects astrologiques demeure si importante. Nous en sommes souvent à prioriser l’astrologie de la personnalité, comme si cette dernière méritait de nous y consacrer totalement alors qu’elle n’est que le reflet des aspirations cachées de l’âme. Élargir la perspective en vue d’une meilleure évaluation des aspects spirituels peut devenir et doit devenir le défi des astrologues qui traverseront en incarnation le premier décan du l’ère du Verseau. Dès lors, il faut souhaiter bonne route à chacun d’eux, car c’est dans cette continuité d’expériences que nous nous retrouverons.

Février 2019

  

 [1] Le Point de Soi est la progression de l’Ascendant natal sur une période de 28 ans. Le lecteur pourra lire avec profit l’analyse qu’en a faite Rudhyar dans son ouvrage intitulé Les maisons astrologiques.