Neptune et l'amour courtois

Neptune et l’amour courtois

C’est la neuvième symphonie de Beethoven; c’est l’âme universelle ou âme du monde de Platon; j’y ajouterais, c’est voir avec des yeux tout le tour de la tête à 360°.

Dans la mythologie grecque orphique, Neptune est Nyx, la Nuit ou la Sagesse. C’est le féminin de Dieu. Elle a été aimée et embrassée par le Créateur, dieu de la lumière primordiale, Phanès ou Pluton et a donné naissance à Ouranos et Gaia.

Le grand romantique allemand Novalis a chanté « Les hymnes à la Nuit » : « Plus célestes que ces étoiles scintillantes nous apparaissent les yeux infinis que la Nuit a ouverts en nous ».

Sur le plan de l’histoire, Uranus fut découverte en 1781, ouvrant une nouvelle forme de conscience individuelle au sein des sociétés, l’homme irréductible à tout autre homme et la notion des « droits de l’homme ». En 1846, Neptune fut découverte signifiant une réintégration de l’individu dans les masses déjà activées par Uranus en sorte qu’apparaît la conscience révolutionnaire de classe (les socialismes).

Le point de vue de l’homéopathie

(Voir W. Dobereiner, trad E. Joel, Images astrologico-homéopathiques de l’expérience pour le diagnostic et le traitement des maladies, 1980, Ed Présences, p.56-57 et 52)

Les mécanismes de Neptune sont un grand secours pour l’homme car elle l’aide à se libérer en douceur des contraintes de l’adaptation et lentement. Là où les contraintes font naître un sentiment de culpabilité quand la situation intérieure ne coïncide pas avec la forme extérieure, là où l’angoisse domine la psyché, les mécanismes de Neptune s’activent : l’activité hormonale des capsules surrénales sera intensifiée pour libérer la psyché et la rendre insensible.

Le déclenchement de Neptune dans le thème natal signale qu’on se détache d’un mode de vie qu’on a vécu jusqu’ici. Le sens des exigences de la réalité concrète se dissout. On « marche à travers les eaux », on se plonge dans l’inconscient et on fait l’expérience de la Vérité. Ce qui a été refoulé émerge à la conscience.

Les mécanismes de Neptune correspondent aux substances endorphines qui furent découvertes et rendues publiques en octobre 1977. Il s’agit d’une drogue analgésique endogène qui intervient dans les processus de contrôle du diencéphale. Ces substances sont liées à une dissolution symptomatique des capsules surrénales.

Neptune, c’est la première étape de la suppression de la subjectivité. Il fonctionne comme un écran de brume qui permet de supporter la douleur psychique. « J’ai agi comme en transe ». Il permet la désintoxication. Bref Neptune est l’anesthésie de la vie.

Dans le 1er quadrant, Neptune correspond à une faiblesse qui s’exprime par rapport à la réalité. Dans le 2equadrant, il brise le caractère exclusif de l’expérience vécue de soi.  Dans le 3e, il suspend le pouvoir des représentations mentales et dans le 4e, il représente le regard qui pénètre dans un autre monde et s’accompagne de l’affaiblissement de la subjectivité.

La non-acceptation de la faiblesse de Neptune perturbe la cohésion de la structure et exclut l’orientation de soi par rapport à sa propre Vérité. La compensation qui en résulte s’exprime par une maladie corrective. Compenser une faiblesse consiste à la rehausser : en 1er, dans la sanctification de l’ego; en 2e, dans la sanctification de la vie; en 3e,  le monde des  représentations mentales est sanctifié et dans le 4e, c’est la sanctification du Vrai. Ceci s’applique également aux aspects des planètes correspondantes tels Neptune/Mars, Neptune/Vénus et Neptune/Mercure pour le premier quadrant.

Le cancer

La maladie du Cancer touche ceux qui ont perdu leur identité, ceux dont le mode d’existence n’est pas compatible avec le troupeau.

Sont donc concernés ceux chez qui la peur de vivre prédomine et qui, par opposition à la peur existentielle, est la peur de vivre son identité propre dans quelque environnement que ce soit.

Alors que la peur existentielle, qui est à l’origine une insécurité territoriale, s’exprime par les troubles de l’appareil moteur, la peur de vivre entraîne des troubles hormonaux, voire des maladies endocriniennes. Elle nous apprend que les minorités, les perdants de la concurrence seront mordus à mort ou expulsés par le troupeau. Or les déviations hormonales suppriment l’identité elle-même.

Les remèdes qui correspondent aux constellations de Neptune sont les venins de serpents et sont complétés par les composés de calcium. Ces remèdes entraînent une auto-purification physique et psychique.

Voilà un très court aperçu de ce que j’ai exposé dans ma conférence sur Neptune le 22 novembre 2014 à Montréal et le 16 mai 2015 à Trois-Rivières.

Denise Chrzanowska