Attentat de Boston 2013

Le Marathon de Boston 2013

L'√©v√©nement tragique survenu √† Boston le 15 avril dernier, √† 14:50 heure d'√©t√©, m√©rite qu'on s'y attarde, ne serait-ce que parce que l'analyse astrologique traditionnelle nous permet des observations fines sur le d√©roulement des √©v√©nements. Voyons ce que le post-mortem de cet √©v√©nement peut nous r√©v√©ler, √† l'aide de certains √©l√©ments d'analyse plus traditionnels.

Accordons d'abord au ma√ģtre de l'Ascendant l'importance qui lui revient, puisqu'il est le moteur du th√®me. Nous avons un Ascendant Vierge √† 3¬į. Il trace un quinconce d√©croissant (parfois appel√© le quinconce de la mort) √† son ma√ģtre, Mercure, qui se trouve en B√©lier en maison VIII. Une intention malfaisante, meurtri√®re, est clairement indiqu√©e ici! La Vierge est un signe double, sinon multiple; or, Mercure au B√©lier nous parle des coureurs, des sportifs, sinon des spectateurs, qui sont morts ou qui ont subi de graves blessures. Comme si ces √©l√©ments astrologiques n'√©taient pas suffisants, l'antisce entre l'Ascendant et Mars en rajoute. En effet, la cuspide de l'Ascendant et Mars sont √† la m√™me distance de l'axe B√©lier-Balance, ce qui √©quivaut √† une conjonction Ascendant-Mars.

Dans un tel contexte, la maison VII repr√©sente les ennemis d√©clar√©s. Neptune se trouve sur la cuspide de VII, en domicile. L'ennemi (les ennemis, puisque le signe est double) sont pr√©sents, mais qui et o√Ļ sont-ils? Jupiter, √©galement ma√ģtre du Descendant, est p√©r√©grin, c'est-√†-dire qu'il n'occupe aucune dignit√©. Pour les Anciens, les soup√ßons porteront sur cette plan√®te p√©r√©grine en lien avec la maison VII. Or, nous savons maintenant que les deux fr√®res √©taient d'origine √©trang√®re, ce qui correspond bien √† Jupiter en exil aux G√©meaux. Or, Jupiter est en maison X en G√©meaux. Il est tr√®s faiblement aspect√©, sauf par une conjonction large √† la Lune. Ces √©l√©ments d'analyse sugg√®rent en effet que les auteurs de l'attentat se prom√®nent incognito dans la foule

Autre fait important: Mars est combuste. Etant de nature feu, Mars retire une grande √©nergie de cette combustion. Cependant, il peut quand m√™me √™tre aveugl√© par le Soleil. Ici, le Soleil en B√©lier est ma√ģtre de la maison XII, et se trouve en IX. Il peut signer une id√©ologie religieuse guerri√®re, revendicatrice. Egalement, Mars indique le fr√®re a√ģn√©. Dans les faits, si celui-ci a subi l'empreinte d'une id√©ologie religieuse d'extr√™me-droite, il a √©galement exerc√© son influence n√©faste sur son jeune fr√®re, devenu son complice (Mars dispose de Mercure).

Un autre quinconce d√©croissant se forme entre Saturne et Uranus. Uranus au B√©lier en maison VIII repr√©sente les explosifs meurtriers, alors que Saturne au Scorpion en maison III nous parle des supporteurs, venus encourager et applaudir les gagnants (Saturne est ma√ģtre de maison V, les honneurs). Malheureusement, ces personnes se sont trouv√©es au mauvais endroit au mauvais moment. Notons que Saturne et Uranus sont tous deux r√©gis par Mars au B√©lier en maison VIII.

Enfin, soulignons que les deux bombes ont explos√© un lundi, jour de la Lune, √† l'heure de la Lune. L'heure plan√©taire nous indique la plan√®te qui prend du relief dans le th√®me; ici, la Lune repr√©sente √©videmment la foule, rassembl√©e pour le Marathon de Boston. La Lune est par ailleurs ma√ģtre du secteur XI (les grandes organisations) et se trouve en G√©meaux, synonyme de locomotion (course √† pied). La Lune symbolise √©galement les changements. Les marathoniens ont pass√© rapidement d'une ambiance joyeuse, festive, √† une ambiance de panique. Notons que la Lune en G√©meaux se trouvait, au moment des explosions, dans son secteur XII naturel, juste avant le signe du Cancer, dont la Lune est ma√ģtre.

Le mouvement de la Lune, le 15 avril, à 14h50, était lent: la foule des coureurs était bien évidemment épuisée, quoiqu'encore animée par le sextile exact entre Mars / Soleil et la Lune. D'autre part, la Lune formait une conjonction avec Jupiter au MC. Le Marathon a fait parler de lui pour les mauvaises raisons, puisque Jupiter s'y trouvait en exil. Si le grand vainqueur de la course n'a pas eu la place au soleil qu'il aurait méritée, on peut demeurer confiant que la situation se rétablira lors du Marathon de l'an prochain, alors que Jupiter sera exalté au Cancer et que les Américains se souviendront.

En terminant, les techniques traditionnelles apportent une finesse à l'analyse, tout en révélant des détails qui seraient passés inaperçus autrement. Ces techniques n'attendent qu'à être utilisés.

Carole Lalonde