Uranus-Pluton avec le Soleil Noir (2014-2015) : Éveil et Purification encouragés

Uranus-Pluton avec le Soleil Noir (2014-15)
Éveil et Purification encouragés

Le carré Uranus/Pluton que nous vivons actuellement et qui dure jusqu’en 2015 formera en 2014-2015 un carré en T précis avec le Soleil Noir en Cancer. Je m’intéresse depuis une quinzaine d’années au Soleil Noir surtout au niveau collectif, bien que de plus en plus, j’intègre mieux son rôle au niveau personnel. 

J’aimerais souligner le fait que la dernière grande étape astrologique de 1993, la conjonction Uranus/Neptune en Capricorne s’est trouvé également en aspect direct avec celui-ci. Voilà qui pousse à en chercher la signification. Sans faire un développement élaboré du Soleil Noir, nous pouvons tout de même apporter un éclairage probant. 
 
Qu’est-ce que le Soleil Noir au niveau astronomique:
Le Soleil Noir est l’apogée de notre Soleil, c’est un point astronomique au très lent déplacement. Il lui faut plus de 21,000 ans pour faire un parcours zodiacal complet. C’est donc un point particulièrement fixe. Le Soleil Noir est entré en Cancer en 1245 et il n’est qu’à 13º actuellement, 760 ans sans avoir atteint la moitié du signe. Si nous faisons le calcul, il avance donc approximativement de 1º par  58 ans ¼*. Double cycle de Saturne ! Il serait intéressant de fouiller ce rapprochement mais ce n’est pas le propos ici.



Progression du Soleil Noir :
1245 : 0º Cancer  __  1303 : 1º  __  1361 : 2º  __  1420 : 3º  __  1478 : 4º  __  1537 : 5º   

1595 : 6º __  1653 :7º  __  1711 : 8º  __  1769 : 9º  __  1828 :  10º  __  1886 :11º    

1945 : 12º  __   2003 : 13º  __  2061 : 14º  __   2119 : 15º 

P.S. : Il y a en réalité une légère oscillation de la position du Soleil Noir, il peut donc y avoir un jeu d’une année pour situer l’arrivée exacte à un degré précis. Il oscille actuellement de 11º à 14º.

(* Ces données de calculs astrologiques sont tirées des Ephémérides d’Auréas, ce sont les calculs les plus courants concernant le Soleil Noir. Il existe d’autres calculs. Tous, cependant s’entendent sur la position actuelle du Soleil Noir qui oscille entre 11 et 14 degrés du Cancer)

Étudions un par un les éléments au niveau symbolique : 

Le Soleil, notre astre du jour, est l’étoile centrale de notre système planétaire. En fait, tout ce qui constitue notre système planétaire : planètes, astéroïdes, comètes, etc., en sont issus lors de son explosion passée. Il est dispensateur et source de l'énergie qui soutient tout ce système, force rayonnante de lumière indispensable à la vie, il est sans contredit l’astre le plus important pour nous. Le Soleil représente l’élan vital, la pulsion créatrice, le feu, l’étincelle de vie. Il est en lien direct comme symbole avec le Souffle Premier, à l’origine de la Création.
 
Mots-clefs : le logos divin, le roi, le père, le guide spirituel, le centre, l’Idéal, le Soi ; aussi : création, vitalité, confiance, dynamisme, rayonnement, vie publique, expression de soi, constance, leadership, moi extérieur. Défauts : orgueil, narcissisme, prétention, fatuité, arrogance, folie des grandeurs, éblouissement/aveuglement…

Soleil Noir : Face caché du soleil

Pour comprendre le Soleil Noir, le mythe suivant me semble très approprié, il est étonnant de rapprochement avec le sens du Soleil Noir dans son enseignement. 

Mythe d’Osiris
Le dieu Gebeb, qui apparaît souvent le plus typique de l’institution royale fondée par Atoum, qui porte la double couronne, avait transmis ses pouvoirs à son fils Osiris. Assisté de sa sœur-épouse Isis, celui-ci inaugure son règne sous les meilleurs auspices, prenant à cœur le bien-être des humains en répandant parmi eux les connaissances les plus utiles, comme celles de l’agriculture, de la viticulture et des arts. Il avait de quoi être fier de son œuvre, il en arrive cependant à un degré tel de satisfaction où, oubliant qu’il a été choisi par Gebeb en lien avec la volonté céleste pour accomplir l’œuvre d’Atoum sur terre bénéficiant ainsi d’une bénédiction particulière, il considère l’accomplissement réalisé comme son œuvre propre.

Devenant arrogant, Osiris qui a pour frère Seth, oublie finalement la rectitude seyant à son devoir en séduisant alors Nephtys, sa belle-sœur. Seth, furieux, recherche l’occasion de se venger et de le faire périr. Au cours d’un festin, il réussit à l’enfermer dans un coffre qu’il jette dans le fleuve. Isis, alertée, se met aussitôt à la recherche de ce coffre, et le retrouve finalement à Byblos, en Phénicie. Mais Seth parvient cette fois encore à s’emparer du corps d’Osiris : il le coupe alors en quatorze morceaux et les disperse à travers le pays. Isis part dans une longue quête des membres de son mari, et finissant par tous les rassembler, à l’exception du phallus, elle en constitue la première momie.

Peu de temps après la mort de son mari, Isis, réfugiée dans les marais du Delta, met au monde un fils, Horus, qu’elle élève dans le plus grand secret, de manière à le mettre à l’abri de la colère de Seth. Horus, arrivé à l’âge d’homme, entreprend de venger son père : il engage avec Seth une lutte corps à corps, au cours de laquelle il arrache le membre viril de son adversaire, tandis que celui-ci lui ravit un œil. Thot intervient alors pour soigner la blessure du dieu éborgné et celle de son adversaire : il les guérit tous les deux.

Les dieux décidèrent alors de mettre fin à cette lutte fratricide en citant les deux rivaux devant leur tribunal. La cour divine remit à Horus l’œil que lui avait enlevé Seth. Horus donne alors cet œil à son père Osiris, et le remplace sur sa couronne par l’uraeus ou serpent divin, qui dorénavant sera un des emblèmes de la royauté. Quant à Osiris, il transmit ses pouvoirs terrestres à Horus, et se retira définitivement dans le royaume des Bienheureux.


Comment est relié le Soleil Noir à ce mythe:
Seth nous sert très bien pour comprendre le symbolisme du Soleil Noir. Il est une sorte de gardien du chemin solaire, il s’agit d’un duo inséparable, ou plutôt le coté pile et le coté face de la même pièce. Lorsque le Soleil devient impérieux et déborde de ses prérogatives, le Soleil Noir voit à la destruction de cet orgueil dans une sorte de rite purificateur. Il remet dans son axe en quelque sorte le rôle solaire de pulsion créatrice et porteur de l’étincelle de vie en soumission aux lois universelles. Impossible de faire autrement, sinon, il y a véritablement la destruction, c’est aussi en potentiel le message de Seth. Chez les Egyptiens, Seth représentait le feu du désert, en combat perpétuel avec la vallée verdoyante du Nil et la menaçant continuellement. Mais le désert représente aussi un lieu de purification et d’initiation, le face à face avec soi, avec la sécheresse, le dépouillement et la mort. Qui en revenait était considéré comme un initié et qui ne peut faire face à la lumière vive de la vérité meurt. On retrouve aussi dans les écrits évangéliques le passage du Christ dans le désert.

Il nous indique le potentiel de destruction dont nous nous rendons responsables et auquel nous devrons faire face ainsi que d’avoir à vivre collectivement une transition de redressement.


Autre élément impliqué, le Cancer :
Le Cancer représente la vie dans sa prolifération, l’eau comme source de vie, la fécondité, la nourriture, les ressources vitales de la terre. La famille, le clan, la patrie, les traditions lui sont des valeurs importantes. La maternité, la tendre enfance, le monde des rêves et la poésie lui appartiennent. Il a l’esprit de clan, il a besoin du sentiment d’appartenance et il développe naturellement l’esprit grégaire. L’écoute et la compréhension sont de ses caractéristiques. Il sait soutenir la vie dans son effort pour reprendre après l’épreuve en apportant le réconfort doux et revivifiant. Dans ses défauts, il peut se montrer trop partisan, mais aussi trop mou, trop permissif, voire passif, avoir une attitude plaintive et faire preuve même de lâcheté. 


L’entrée du Soleil Noir en Cancer.
En 1245, nous sommes en plein dans un siècle mystique en ce qui concerne l’Europe, la construction fébrile des cathédrales, le foisonnement de confréries religieuses qui se créent durant ce siècle nous en donne l’exemple. Pour le meilleur et le pire d’ailleurs, c’est aussi durant ce siècle que l’horrible Inquisition fait son apparition. Nous retrouvons ailleurs aussi des mouvements religieux d’importance ou des écrits majeurs. 

Relevons pour notre propos la doctrine de St-Thomas d’Aquin (1258), qui indique l’importance du libre-arbitre humain, en remplacement de la foi aveugle préconisée auparavant. Libre-arbitre qu’il nous faut apprendre à utiliser sciemment et qui convient bien à un défi solaire, devenir nous-mêmes relais de lumière ou à l’inverse vivre la destruction dû à un orgueil malsain. L’idée du libre-arbitre s’impose de plus en plus aujourd’hui comme allant de soi, bien que son utilisation est loin d’être toujours « éclairée », malheureusement.

A cette même époque, les meurtrières hordes mongoles sont déjà venues jusqu’aux portes de l’Europe occidentale pénétrant jusqu’en Hongrie ; elles envahissent par la suite la Chine et y installent leur empire. Les croisades européennes ne sont pas finies contribuant ainsi à mettre l’Europe en lien avec le monde arabe. Perses, russes, mongols et arabes s’entrecroisent souvent dans des guerres meurtrières mais aussi dans des échanges nourriciers. Les rencontres entre les peuples très éloignés les uns des autres ont donc déjà commencé pour nous amener aujourd’hui au mixage planétaire que nous connaissons, brisant de plus en plus les clivages existants, nous fondant dans une seule humanité. Un mixage qui, de nos jours, couvre la planète.

C’est aussi un temps où la construction s’intensifie et cela partout, ce rythme n’aura de cesse d’augmenter jusqu’à nos jours et ne semble point encore s’essouffler, au contraire. Cette réalité prend toute son importance ici car avec elle il s’agit de l’exploitation des ressources qui s’accentue jusqu’à un stade des plus critiques, on sait que l’alerte est déjà donnée. Nous en arrivons ainsi à ce que l’humanité n’aurait jamais imaginé il y a si peu de temps, envisager sa propre destruction et par elle-même. 

Le défi présenté par le Soleil Noir en Cancer est bien là, c’est la survie de l’humanité qu’il finit par mettre en cause, et c’est le réveil de notre responsabilité qui est interpellé. Une nouvelle conscience doit émerger.


Avant d’élaborer plus sur le sujet, voyons maintenant le tableau suivant et ce qu’il peut nous apprendre.

Aspects de Pluton, Neptune et Uranus au Soleil Noir

A compter de 1245, le Soleil Noir se trouve en Cancer. Les signes indiqués à l’intérieur du tableau sont donc celui où se trouve la planète entrant en aspect au Soleil Noir. Comme le Soleil Noir ne change pas de signe à compter de 1245, les mêmes signes se répètent.

Uranus n’est introduit qu’à compter de 1699.


P. S. : Les aspects majeurs aux super lentes sont rassemblées dans un tableau qu'on peut ouvrir en cliquant sur le lien en bas de page.

 
En observant ce tableau, on remarque qu’à compter de 1782, plusieurs étapes du cycle Uranus/Neptune forment un aspect au Soleil Noir. Notons qu’un aspect entre ces deux planètes est effectif au moins pour 6-7 ans. Le carré décroissant Uranus/Neptune a été précis en 1785, la conjonction qui a suivie en 1821, le carré croissant en 1870, l’opposition en 1907, le carré décroissant en 1956 et la nouvelle conjonction toute récente en 1993. 

Par contre c’est Uranus et Pluton qui feront en 2012-15 un carré en T avec le Soleil Noir.

Regardons d’abord les étapes concernant Uranus et Neptune. Nous savons que nous sommes à la frontière de l’ère des Poissons et de celle du Verseau. Ce qui est intéressant de signaler ici, c’est qu’Uranus est associé au Verseau et Neptune aux Poissons, comme si on soulignait encore plus ce passage. Petite parenthèse : à compter de 2003, Uranus est entré en Poissons pendant que Neptune est en Verseau, ils sont donc en réception mutuelle, c’est-à-dire que le représentant de l’un est chez l’autre se renvoyant la balle en quelque sorte. Et ce jusqu’en 2010, tout près du carré Uranus/Pluton.

Regardons quelques éléments que ces aspects au Soleil Noir laissent entendre depuis 1782. 
Quatre grands thèmes apparaissent en relation à notre sujet:

1. Changement dans la guidance : Royauté qui bascule et les religions en mutation
De même, le nationalisme se dissout lentement

Disparition de la royauté, naissance de la démocratie. Mort solaire donc et mutation, le Soleil est associé au Lion et la démocratie au Verseau, le peuple au Cancer. 
1782 : on se trouve entre la révolution américaine et française.

Séparation de la religion et de l’état, suffrage populaire. Une quête du « guide » politique, religieux ou autre leader charismatique, différent du mode ancien : le roi. L’individualisme spirituel se développe. Les religions sont remises en question, on assiste aussi à la prolifération des sectes 
Le guide est d’origine solaire, la notion d’appartenance identitaire est Cancer (famille, clan…) et également lorsqu’on parle de religion, la spiritualité est aussi solaire.

Le modernisme, un développement époustouflant de la science et des moyens techniques, du transport et des communications en général rassemblant finalement toutes les parties de la planète. Le sentiment d’appartenance est Cancer, on assiste à un effritement grandissant du repli des nations sur elles-mêmes et le nationalisme bien qu’encore vivant commence à être ébranlé par tout ce qui se joue des frontières et dont le meilleur exemple est la communication internet ou encore le monde financier. On est loin d’une identité territoriale autour d’un roi. L’appartenance identitaire en lien avec le Cancer glisse vers une appartenance beaucoup plus large, continentale ou même planétaire.

La Terre vu de l’espace confondant l’humanité entière en une seule famille. 
1957 : 1er spoutnik soviétique avec une chienne à son bord ; Gagarine est le premier humain à faire un voyage en 1961. À l’autre étape en 1993, les voyages spatiaux sont courants et l’espace spatial contient une abondance de satellites servant à l’observation de la Terre et aux communications. Une station orbitale est même en construction. On peut entrevoir le jour où l’appartenance sera le fait d’être terriens.

2.La libération de la femme, la cellule familiale bouge

La libération de la femme, la pilule contraceptive, le contrôle des naissances, l’éclatement de la famille. Voilà tous des thèmes Cancer qui sont remis en cause. 
Les suffragettes sont particulièrement actives au début du 20e siècle et finiront par donner le vote aux femmes dans tous les pays occidentaux et finalement dans la majeure partie du monde pour 1993. 

Le pouvoir de création Cancer se retrouve aussi de façon éloquente dans la capacité de créer la vie, bébé-éprouvette, fécondation in vitro, clonage…et nous trouvons à l’inverse la stérilité croissante.

3.La démographie en augmentation fulgurante

La démographie connaissant une croissance fulgurante, grâce à la science et aux facilités créées aussi par l’homme, mais exigeant parallèlement une demande d’exploitation des ressources toujours plus grande. On se ressent toujours du Cancer. 
1821 : fin des guerres napoléoniennes, augmentation continue des naissances en Europe et ailleurs par la suite. La population mondiale jusqu’alors stable depuis César a septuplé depuis.  Seulement depuis 1956, la population mondiale a triplé.


4.Les ressources naturelles de plus en plus exploitées, l’environnement à tenir compte maintenant

L’exploitation des ressources naturelles et leur pollution jusqu’à la mise en danger actuelle de la survie même de l’homme. Ce qui est particulièrement symbolique du Cancer, la vie dans sa prolifération, la fécondité et les ressources vitales sont ici atteintes. 
 
L’effet de serre » créé en grande partie par l’homme, autre tueur possible de l’humanité. La serre s’associe naturellement au Cancer, mais au lieu d’être source de vie ici, elle devient menace de mort. Ceci dû au combustible fossile, charbon, pétrole, etc. Aussi, la déforestation qui a fait disparaître en 1 siècle 50% des forêts à l’échelle mondiale ajoute au problème en même temps qu’elle fait disparaître un milieu de vie important. Même la forêt amazonienne à l’abri depuis des millénaires connaît maintenant des incendies. L’effet de serre devient une question primordiale. Au moment d’écrire ces lignes en 2002, certains en doutaient encore, on ne se demande plus maintenant si la Terre se réchauffe mais comment s’adapter à ce réchauffement et limiter les dégâts. 

Le bris de la couche d’ozone laissant passer les rayons solaires, le feu qui n’est plus soutien de la vie mais la met en péril, voilà bien un Soleil Noir en Cancer. Le cocon est Cancer, voilà qui s’identifie à une couche d’ozone devant jouer un rôle protecteur. La dernière décennie du 20e siècle le met nettement en évidence ainsi que son rapport à l’homme.

Les campagnes délaissées parce qu’elles demandent moins de main d’œuvre ou ne permettent plus de pouvoir en vivre. Aussi la monoculture tuant la diversité naturelle, et les méthodes de cultures employant engrais chimiques, pesticides et autres produits appauvrissant finalement les sols et tuant les abeilles à la base de la pollinisation indispensable aux plantes ; autre mise en péril des ressources nourricières. 
La nourriture est en analogie directe avec le Cancer.

La disparition accélérée des espèces qui fait prévoir qu’entre 30 et 50% seront anéanties pour la moitié du siècle (chiffre de 2002, l’accélération est en fait plus rapide). On ne peut prévoir avec certitude l’effet d’entraînement qui en résultera. Toujours la vie du Cancer mise en péril.

Et surtout l’eau potable devenue un élément de convoitise et dont l’utilisation risque là encore de faire disparaître la vie. La désertification dévorant plus de terres, l’irrigation massive, la pollution, la fonte précipitée des glaciers et d’autre part les inondations destructrices en augmentation. Difficile de ne pas faire ici l’analogie avec Seth et Osiris. Les changements climatiques vont plus vite que les études qui essaient d’en prédire le développement. Cette dernière décennie, 60% de personnes de plus ont été atteintes par des désastres que lors de la précédente, une augmentation plus que substantielle. Ce sont les chiffres de 2002, en nette augmentation maintenant. En fait plusieurs populations ont déjà commencé un exode obligé du aux inondations, particulièrement dans le Pacifique. 

5. On peut ajouter aussi :
La compréhension de l’inconscient, l’étude des rêves et des symboles. Freud a ouvert la porte. Le désarroi psychologique qui se répand largement dans nos sociétés, sous formes de crises des plus perturbantes si ce n’est la glissade dans la folie. 

Un rythme de vie de plus en plus effréné, dévoreur de temps, consommateur avide, soumettant à la stimulation extérieure. Là, nous sommes à l’envers du Cancer, signe de contemplation, de temps disponible et d’écoute.

*Etc.  
 
Dans l’ensemble, les valeurs Cancer sont perturbées, remises en question et passent à une autre dimension. On s’éloigne de plus en plus de sociétés identifiées, relativement limitées, autour d’une région et d’un roi pour devoir s’ouvrir sur une société plurielle, nettement plus nombreuse et aux frontières identitaires éclatées. On s’identifie de plus en plus à un type de valeurs et d’intérêts plus qu’à une nation ou une région, sans nécessairement renier cette dernière. 
 
Les techniques pour exploiter les ressources de la Terre semblent pouvoir se développer sans fin mais on rencontre sérieusement les limites de cette exploitation sans respect de ses possibilités réelles et de son renouvellement. Encore une fois, le Cancer est secoué.

Développement
L’humanité actuelle vit un immense paradoxe, peut-être est-ce dans sa nature mais alors celui-ci prend maintenant des proportions importantes. Elle possède comme jamais une connaissance et une compréhension de son environnement, de la psychologie humaine, de la sociologie, elle a développé une science permettant le prolongement de la vie et dans un meilleur état que jamais, ainsi que la survie de ses enfants dont un nombre important mourrait en bas âge auparavant. Elle se multiplie et en même temps elle peut empêcher la vie, ou la provoquer lorsqu’elle ne se fait plus naturellement. Elle a une capacité de production céréalière et agricole phénoménale et une population toujours grandissante meurt de faim. 

Elle explore un univers dont les confins se repoussent dans un infini vertigineux et elle se détourne du même souffle du sentiment du sacré. L’idée de Dieu est solaire, d’ailleurs beaucoup de peuples s’y sont référés, mais c’est l’idée d’un centre, d’une lumière qui nous éclaire, l’idée même du souffle de vie, du sens. Tuer une image de Dieu fait partie d’étapes normales dans une évolution spirituelle. Une foi aveugle mène au fanatisme ou à l’infantilisme. S’accrocher à un dieu barbu bienveillant ou sévère qui nous surveille est bien puéril. Peut-être avons-nous besoin de tuer Dieu tel que nous en avons eu la notion, l’idée d’un « Être supérieur » à qui nous sommes redevables et extérieur à nous est probablement à repenser. Voilà un débat profond qui prendra du temps. Cependant perdre le sens d’une Intelligence inhérente à la vie et qui est nécessairement plus grande que nous, c’est tuer le sacré et l’essence même de la vie. C’est se sentir en-dehors, divisé de l’ensemble cohérent de l’Univers, c’est se gonfler d’une importance dangereuse et très prétentieuse. Tout de même qu’il y ait crise sur la compréhension est quand même plutôt rassurant et signe d’une possibilité de passer à un autre niveau de maturité. 

Vivre une crise est toujours inconfortable, c’est un temps où les certitudes volent en éclats, d’où peut-être le besoin de couper court aux questionnements en niant tout. L’athéisme mène au matérialisme, et si le seul sens de l’homme est son pouvoir sur la matière, on peut comprendre alors ce rythme fou dans lequel on est entraîné actuellement. C’est le cynisme qui guette en l’occurrence, et le cynisme est tueur de vie, tueur de rêve, tueur de fécondité créatrice. De même ne pas se sentir comme faisant partie de la nature crée un détachement pour le moins inquiétant, vu notre dépendance à celle-ci. Ou encore, on s’accroche aux modes traditionnelles comme un défi au changement, au risque d’éclatement encore plus brutal.

On pourrait faire une très longue liste de tous ses paradoxes. Ce qui est important, c’est de sentir que nous devons prendre conscience du défi proposé. Et chacun doit retrouver d’abord en lui-même ce lien avec le sacré, avec le souffle de l’univers, sinon, tout reste stérile et risque de ne créer que des débats houleux et accusateurs d’autrui ainsi que des actions vaines. Le Soleil représente le Soi, c’est-à-dire non seulement le point de convergence de toutes nos parties réunies en l’unité de notre être mais aussi ce qui est en lien avec l’unité de l’Univers. Corporellement, c’est le cœur qui est impliqué, et le cœur est le centre de notre être, c’est le lieu de la jonction entre la pensée et le ressenti et c’est dans l’ouverture qu’il trouve ses réponses. Il harmonise et c’est lui qui est le seul susceptible de vivre et d’apporter la paix.

Cette étape astrologique d’Uranus/Pluton en aspect au Soleil Noir est de caractère très radical, elle nous crie littéralement qu’il y aura un point de tension incontournable. On ne peut déduire cependant avec cette configuration que nous en sommes à la sixième extermination importante de la vie sur Terre mais on doit tenir compte d’une certaine force de tension inévitable dans un sens de mutation à vivre. 

Tout ne se jouera pas du jour au lendemain, mais sûrement que le défi de mutation deviendra des plus évident. La présence du Soleil Noir apporte un poids accru à l’idée de face à face avec nous-mêmes et des conséquences de nos gestes, à tout ce qui peut se jouer mettant en péril la survie de l’humanité. N’oublions pas que ce qui est vraiment proposé, c’est un changement initiatique à vivre comme humanité. L’adversité est enseignante, si au lieu de se laisser prendre par la vision de scénarios catastrophiques bien possibles pouvant générer une peur paralysante ou une panique agitée mais tout aussi inutile, nous rassemblions tout le courage qu’il faut pour regarder en face et apporter un changement autant personnel que collectif. 

Jusqu’à quel point peut-on parler de purification ? Jusqu’où doit-on vivre un passage dans le désert pour qu’enfin puisse émerger une conscience collective nouvelle. Isolément, plusieurs peuvent faire un pas mais on parle ici d’humanité dans son ensemble. Les dégâts dus au changement climatique ont sérieusement commencé et vont s’accélérer, les tensions dues au manque d’eau dans plusieurs régions du monde deviennent exacerbées et quant à celles dues aux religions, elles sont terribles et à l’origine de guerres meurtrières. On peut ajouter les ressources de la terre sous toutes ses formes que l’on continue à épuiser de façon suicidaire. 

Oui, il semble bien qu’il y aura un choc terrible, un passage souffrant ; jusqu’où, difficile à dire. Quant à moi, j’oscille entre le moindre mal et le pire. Mais fondamentalement, je crois qu’il y a en potentiel une richesse immense dans l’humain qui émergera au bout. Quand ? Cela reste à dire, à la lumière de l’éternité, le temps n’existe pas. Y aura-t-il une extinction pour permettre l’émergence d’une vie plus intelligente que la nôtre, comme chacune de celles qui se sont produites ont générée. Une extinction laisse entendre quelques milliers d’années au moins, si ce n’est des millions. La terre a encore du temps devant elle. Comme je le dis plus haut, il est hasardeux de déduire avec cet aspect une telle possibilité. Y aura-t-il une terrible extermination de population, on peut penser à l’épouvantable grande peste noire du 14e siècle qui a éliminé entre 30 et 50% de la population européenne selon différentes sources. Assez pour déstabiliser complètement toute l’organisation sociale. Mais dans sa suite, l’hygiène a gagné en savoir et application. L’imagination peut être fertile en différents scénarios et il y a tant de possibilités.

Ce carré en T Uranus/Pluton/Soleil Noir donne sûrement un signal significatif, surtout qu’il est rapproché de 1993 où il y a eu un autre aspect important avec le Soleil Noir et qu’il n’y en aura pas d’autres avant un bon moment, (voir tableau). Ce qui ne veut pas dire que tout se joue en 2014-2015, mais s’impose sûrement avec cet aspect qu’il nous faut nous réveiller. Uranus représente la lumière crue, la prise de conscience fulgurante ou encore dans les faits le choc soudain, foudroyant et aussi, plus  positivement l’invention, la force du renouveau. Quant à Pluton, il met devant le mur, il fait vivre des chocs de vérité, des aspects destruction mais pour permettre une mutation. Quand on pense au Soleil Noir qui a pour but de créer le retour à l’essentiel, d’épurer, on ne peut que s’attendre à être ébranlé à tout le moins pendant ce transit.

Au niveau personnel, c’est à chacun de rechercher cette essence, cette révélation de présence intérieure. Chaque fois qu’il y a quelque peu incarnation de la conscience, elle s’incruste dans la réalité matérielle et humaine et ne se perd pas. L’humain sert à la réaliser dans la réalité matérielle, car l’énergie universelle est omniprésente, une, et existe tout autant dans la matière, puisque rien n’est divisible à ce niveau. Le chemin de l’humain est de la conscientiser et de l’incarner, de sortir du sentiment de division, de s’harmoniser dans la réalité avec le Tout. Voilà ce à quoi sert « Seth », l’idée de l’épreuve, de la difficulté qui fait interroger mais aussi l’idée du passage purificateur initiatique, révélateur de la « Source » intérieure, du Soi. Et à un niveau plus simple, sentir que l’on utilise à son meilleur le potentiel que l’on porte en soi.

Je vous souhaite la meilleure connexion possible avec le « Soi » et de réussir à agir avec le sentiment d’accord avec celui-ci, ce qui porte à poser les gestes les plus justes possibles. C’est déjà un bon contrat mais tellement vivifiant.

 
Renée Lebeuf
www.renee-lebeuf.com  

P.S. : J’ai pris pour cet article un extrait des « Grands Rythmes astrologiques de l’humanité » que j’ai écrit voilà maintenant presque 11 ans et je l’ai remanié à l’heure d’aujourd’hui.