Les étudiants québécois et l'expérience du premier carré uranien

Les étudiants québécois et l’expérience du premier carré uranien

 Par Carole Lalonde


Le débat qui fait rage actuellement au Québec sur les frais de scolarité polarise l’opinion publique. Il y a les carrés rouges et les carrés verts, sans parler des carrés blancs, bruns, jaunes et bleus…

 

Le présent article vise à considérer le phénomène de contestation étudiante à la lumière du carré uranien, vécu par une majorité de cette clientèle étudiante de 18 à 24 ans, qu’on retrouve actuellement dans la rue, tambour battant avec leurs casseroles de fortune.

 

Les astrologues savent que le premier carré d’Uranus se produit habituellement vers 21 ans, puisque le cycle complet d’Uranus est de 84 ans.

Selon sa position en signe, en maison et en aspect dans le thème natal, ce premier carré peut être vécu comme une contestation, voire une révolte. Des projets peuvent changer brusquement de direction, des amitiés peuvent faire volte-face, on peut contester l’autorité. Les sujets uraniens sont plus susceptibles de vivre ce moment de façon marquée. Egalement, quand Uranus se trouve en signe cardinal au natal, voire en maison angulaire, l’âge de 21 ans correspond souvent à une période marquante.

 

Nos jeunes qui vivent actuellement le carré uranien  sont nés avec Uranus dans le premier décan du Capricorne, soit entre décembre 1988 et novembre 1991.La possibilité de vivre une révolte contre l’autorité paternelle ou gouvernementale, semble donc inscrite dans le thème de cette génération. Egalement, il était à prévoir que le premier carré d’Uranus surviendrait lors du passage d’Uranus au Bélier, comme c’est le cas actuellement. Nous avons donc ici deux signes cardinaux, dont l’un représente l’initiative individuelle et l’impulsivité, l’autre les structures, l’ordre établi. Il n’est pas surprenant de constater que deux de nos trois leaders étudiants vivent actuellement sous l’influence de ce carré uranien.

 

Egalement, durant la période mentionnée plus haut, Neptune et, en 1989,  Saturne, envoyaient une conjonction plus ou moins large à Uranus au Capricorne. Le goût du changement, voire la rébellion signifiés par Uranus, sont ici associés à un idéal plus ou moins brumeux. Uranus conjoint Neptune peut aussi signer le mouvement anarchiste-communiste, un groupuscule qui se fait connaître avec la crise actuelle.

 

Or, ce qui est remarquable, c’est que Pluton transite actuellement au Capricorne, sur Uranus natal, sinon pour Neptune et Saturne, pour la génération née entre 1988 et 1991. Le carré uranien vécu par ces jeunes est donc exacerbé par  une mesure d’intransigeance, voire de résilience. Il peut également exposer les jeunes militants idéalistes à une idéologie venue d’ailleurs. En outre, l’activation tour à tour de Saturne, Uranus, Neptune et Pluton apporte une dimension politique et sociale à un carré uranien traditionnellement vécu comme un passage obligé vers l’autonomie et l’âge adulte.

 

Il est clair que des énergies conflictuelles aussi fortes réclament un exutoire. Nos jeunes ont entendu leurs aînés parler du scandale des commandites, du scandale de Norbourg, de la Caisse de Dépôt et de Placements, de la corruption dans le secteur de la construction, des vices de construction de nos viaducs,  etc, etc.  Or, la société de leurs aînés peut leur paraître tiède, sinon endormie dans « le confort et l’indifférence », puisqu’aucune grande cause, si choquante soit-elle,  ne semble stimuler le militantisme de leurs aînés.

 

Nos jeunes,  galvanisés par les énergies conflictuelles des transsaturniennes, seraient-ils des rebelles à la recherche d’une cause?  Ils  n’hésitent pas à définir leur action comme un mouvement de contestation large qui englobe non seulement les travers de la société québécoise, mais aussi la mondialisation. Mais un trop grand idéalisme et la poursuite de buts brumeux risque de faire dévier le climat social vers l’anarchie.

 

Les trois prochaines années, celles du carré entre Uranus et Pluton, seront certainement houleuses. Elles risquent d’avoir un effet d’entraînement également  sur la génération née entre 1969 et 1972. En effet, ceux et celles qui ont Uranus entre 6° et 15° de la Balance, vont vivre durant les trois prochaines années l’opposition d’Uranus et le carré de Pluton à Uranus., de même que le carré neptunien. Il y aura formation d’un carré en T en signes cardinaux avec Pluton au Capricorne comme planète apex. Les structures, qu’elles soient professionnelles ou gouvernementales, pourraient être prises comme cibles. Même si un changement de gouvernement se produit lors des prochaines élections, il est à prévoir que le prochain gouvernement aura maille à partir avec une classe citoyenne de plus en plus aguerrie à la contestation publique.  En tant que société, si nous voulons éviter de verser dans l’anarchie, il sera important de se fixer des buts circonscrits et réalistes et de chercher à les atteindre sans déstabiliser la société dans son ensemble.