À considérer en 2012

À considérer en 2012

Pluton en Capricorne :

Symboliquement, Pluton «dieu des Enfers» se tient au seuil du «grand portail» qu’est le Capricorne.

Cette vision est comme celle d’un arrêt du temps (d’un temps?) pour passer vers une autre dimension. En fait, dans ce signe du réalisme qu’est le Capricorne, il s’agit de retrouver de l’énergie profonde, tout au fond de soi, afin d’ouvrir un passage «initiatique», c'est-à-dire un nouvel éveil, dans les énergies encore inconscientes qui nous habitent.

Cette traversée de Pluton en Capricorne peut révéler nos démons les plus profonds et ainsi nous aider à comprendre la projection de notre part d’ombre déformée dans le fonctionnement des schémas collectifs.

Fortement, il y a un passage essentiel à trouver: une descente qui élève.

Dans ce signe du Capricorne les patterns sont concernés. Tout ce qui s’érige, ce qui est repère dehors, dedans se trouve aspiré comme déstabilisé par effondrement sur soi. Les bases politiques, économiques, la terre sous nos pieds, nos repères, nos structures saturniennes menacent d'implosion.

Individuellement, cela demande la prise de conscience de cet essentiel archétypique de soi en tant qu’être debout, entre ciel et terre; donc la recherche d’un nouvel équilibre de stabilité à trouver, rétablir, maintenir pas après pas.

Collectivement, c’est semblable mais dans une résonance de dépouillement lucide pour qu'émerge l'essentiel des valeurs de la vie. On retourne aux archétypes, on redécouvre les mémoires de l’essence des choses créées avant le manifesté.

Le Capricorne est un signe de dépouillement, d'hiver intense qui veut conduire vers la synthèse des contraires, à un autre niveau de conscience (onde de forme) : Ère du Verseau.

Avec Pluton en Capricorne, si l’énergie est mal comprise, elle se trouve donc déviée, et il y a risque d’une grande confusion dans l’intégration des transformations en cours, la synthèse des contraires mal intégrée conduit à une multiplication des images à l’infini, que bientôt Neptune en Poissons emportera dans une virtualité dissolvante.

Par résonance au carré de la Balance, cela peut s’exprimer dans le mode du contrat avec l’autre (l’associé en tant que pays ou conjoint), ces contrats contiennent des mémoires affectives (sentiments, ressentiments) morales (légalité, justice, équité) et financières.

Comme Saturne (maître du Capricorne) est actuellement en Balance, il peut ici conduire au désir de poser des contrats solides, mais cela ne va pas sans certains renoncements ou sacrifices ou niveau des anciennes structures établies. La notion de couple (ou de couplage) est mal menée ou déviée.

En effet, Saturne dans ce signe vénusien de la Balance vient surtout travailler le sentiment des valeurs, la marque de l’identitaire, l’image commerciale, sociale, etc.…dans la recherche d’un nouveau rythme à trouver, une nouvelle cadence à définir, le facteur temps semble prendre de l’importance dans le renouvellement ou le maintien de l’équilibre.

Par résonance au carré du Bélier, Pluton interagit avec ce besoin d’une nouvelle initiation, voire une réinitialisation à opérer. Une nouvelle pulsion à introduire… ou à subir.

Cela nous parle d’un accouchement à vivre. Il est évident que si nos sociétés, nos relations s’installent dans un processus de peurs, de psychorigidité, de paranoïa, cette naissance risque d’être douloureuse, car dans ce cas, les tensions ne pourraient conduire qu’à des déchirures violentes, une psychorigidité guerrière et destructrice.

Dans l’énergie du trigone que fait le signe du Capricorne au Taureau. On voit bien que pour utiliser positivement cette énergie plutonienne, il faudrait remettre en question toutes nos valeurs de possessions affectives auxquelles nous nous identifions. Revoir l’utilisation que nous faisons des richesses de production de la terre, réévaluer notre notion d’héritage, les fruits du labeur, la fécondité de la vie.

Pluton, en Capricorne, nous montre ainsi qu’il nous faut revoir en conscience là où nous acceptons d’être dépouillés de nos valeurs d’avoir pour grandir autrement. Par Saturne dans la Balance (maitre du Capricorne), il s’agit soit de perdre les richesses productives de la terre qui s’épuise, soit de perdre certains «profits» illusoires de consommation, il y a un choix à faire pour trouver une nouvelle direction stable. En effet Pluton comme Saturne ne gardent que l’essentiel dans son fondement.

Par conséquent l’écologie, ou un autre dogme de consommation, devrait pouvoir apporter des réponses dans une nouvelle direction du sentiment de posséder et partager les biens de notre planète, en préservant l’essentiel.

Dans l’énergie du trigone que fait le signe du Capricorne à la Vierge, il y a une notion d’assimilation à prendre en considération, car la Vierge trie pour assimiler.

Sans doute: comment penser nos déchets quotidiennement? Puisque l’énergie Balance, marque l’équilibre à trouver dans nos possessions entre ce qui est assimilable pour la terre, ce qui est en trop pour certains, en pas assez pour d’autres.

C’est une histoire de méandres intestines (politiques, idéologiques,…) des tours et détours dans la distribution, qui peuvent pourrir les forces assimilatrices d’une ou des nations.

Le sceau de ces énergies à l’œuvre montre que positivement, il faudrait mettre nos entrailles à la lumière pour que l’énergie soit ainsi sublimée dans le sens de la vie réelle. Il faudra certainement passer par l’énergie Scorpion où Saturne se dirige. (À un niveau de lecture alchimique, dans le processus de transformation, le Scorpion est Phœnix renaissant de ses cendres). Il reste à ne pas se tromper dans la mise en œuvre.

Par son opposition au signe du Cancer, l’effet reflexe de Pluton se fait ressentir jusque dans les foyers et dans le féminin de l’homme qui se trouve déstabilisé au niveau sensible. En effet, l’énergie lunaire change et tout ce qu’elle symbolise dans notre psychisme.

Cette énergie est exorbitante, au sens propre du terme, mais avec Pluton les choses agissent sourdement en profondeur et souvent de manière occulte. Cela fait penser, dans la symbolique «chrétienne» à cette vierge debout sur le Croissant de Lune. En signe peut-être d’une re-polarisation à faire dans l’anima de l’humanité; dans l’âme de la Terre…

La face cachée est concernée. Ce côté sombre de la Lune et tous ses symboles véhiculés. Pour les âmes sensibles, c’est la redécouverte du symbole de la vierge noire, cette anima qui conduit vers la nuit de l’âme pour un abandon total à une naissance nouvelle. C’est en quelque sorte, un anéantissement des concepts jusqu’alors mis en lumière sous une projection d’ego. C’est, en résumé, la nécessité d’une nouvelle imagination créatrice.

D’autre part, l’insécurité, le glissement, que provoque Pluton peut conduire à la recherche d’un centre ou d’un lieu de vie plus stable, soit en y apportant force et solidarité par reliance à un clan, un groupe, une nation, un symbole, mais profondément à soi-même.

Donc, dans une déviation d’énergie, le peuple, la patrie (Lune) peut fortement se laisser entrainer par le nationalisme. Car Pluton, dans sa résonance extrémisante, peut faire ressurgir des anciennes mémoires (Cancer) qui stigmatisent l’Histoire. Dans ces mémoires, beaucoup de mouvements bien sûr, de ruées, de migrations, d’exodes, de «croisades». Ce qui est amplifié par Uranus en Bélier et Neptune en Poissons.

Cette résonance touche aussi l’enfance, et on peut se demander si l’expression plutonienne n’explique pas cette expression de violence ou du «démoniaque» qui est actuellement à la mode dans certains jeux et autres médias et qui envahissent les maisons…cette mode risque de s’amplifier en 2013, d’une part par l’entrée de Saturne en Scorpion, mais aussi par l’avancée technologique (Uranus Bélier) et du virtuel (Neptune Poissons).

Sur le versant positif de cette constatation, il faut noter que cette initiation d’ouverture sur les forces inconscientes, jusqu’alors occultes ou ésotériques, se fait de plus en plus au grand jour, sans tabou. Le seul danger réel réside dans le manque probable de stabilité émotionnelle qu’exprime Pluton opposé au Cancer.

Positivement, bien sûr le libre arbitre devrait pouvoir intervenir pour les choix à positionner dans ces énergies d’ombre et de lumière. Toutefois, dans la confusion, il peut être ardu de comprendre que le libre arbitre n’est pas un facteur d’ego, mais d’individuation…

Par conséquent, si ce libre arbitre ne peut s’exercer à cause d’un manque d’ouverture de conscience et de maitrise des pulsions profondes plutoniennes… l’entrée de Saturne en Scorpion en 2013 nous conduira sans doute à reconsidérer cette évidence, Pluton étant à l’aise dans ce signe ainsi que Mars…

Uranus en Bélier.

Pulsions fulgurantes d'émergence ou de résurgence. Cette énergie, en fonction des schémas du mental ou de la conscience peut conduire à la révolution (entre autre, le Bélier est un sacrifice d'Orient chargé de symboles devenus inconscients pour la plupart - donc plus fortement autonome dans son archétype), car Uranus ici veut initier un renouveau dans une énergie déstabilisante.

Cette propulsion peut aussi s’orienter symboliquement dans la quête de la toison d’or, en adéquation avec l’entrée de Neptune en Poissons…ce qui montre à tous les niveaux des étapes, des épreuves, des progressions en lien avec un besoin d’initier des nouvelles richesses, des nouveaux pouvoirs. À ce niveau tout dépendra de l’équilibre interne et des désirs des individus et des nations. Nous pouvons aller dans le meilleur comme dans le pire.

Au niveau de l'ego, c'est beaucoup de mécontentement vécu comme des pulsions souvent incontrôlées qui submergent l’espace environnant, à commencer par le mental inconscient, donc en relation avec la matrice psychique des nations; ce qui évidemment doit être compris en lien à l’opposition de Pluton au signe du Cancer, vu plus haut. Il y a des ruptures du rythme ou du temps commun psychologique, l'impression d'un tourbillon qui emporte tout malgré soi.

On ressent comme des coups de bélier qui heurte une porte, reste à savoir sur quoi elle s’ouvrira.

Spirituellement, c'est l'appel à une autre conscience qui peut se traduire par une véritable illumination dans le désir de vie, dans le potentiel vital, profond, essentiel, concentré pour la résurgence d’un germe; ce qui implique sans doute le passage par l’isolement de son identité individuelle au sens d’individuation.

Par conséquent, cette énergie d’Uranus en Bélier devrait contribuer à «immoler» l’ego, volontairement, sous forme d’un recentrage intérieur, pour une renaissance spirituelle vers plus de liberté intérieure, de spécificité vivante. (Foyer du feu de vie).

Collectivement, cela peut se manifester sous une forme de fanatisme (renforcé par Pluton en Capricorne) ou de transfiguration compulsive à cause d'une modification des puissances inconscientes, donc aussi dans l'inconscient collectif (renforcé par Neptune en Poissons). C'est le réveil des volcans, des dragons, et des séraphins...et du chant des sirènes.

Aussi, le monde astral (aurique) se trouve ici concerné par de grandes transformations et/ou perturbations. Ce qui sous-tend des forces occultes actives ou réactives à l’œuvre que ce soit au niveau politique, économique, idéologiques ou religieuses, mais aussi par les attributs d’Uranus, dans le champ des ondes électroniques ou électromagnétiques tel que par exemple l’informatique (internet). Dans l’énergie de Neptune, il s’agit de trous auriques… et par loi de similitude «en bas comme en haut», dans l’infiniment petit ou l’infiniment grand.

Il faudrait sans doute aussi considérer avec attention tout ce qui relève de l’énergie solaire et/ou nucléaire, surtout lorsqu’Uranus sera dans le second décan Bélier, bien que nous savons que les découpages d’énergie en tranche ne saurait être réaliste, et encore moins dans une telle force rayonnante.

Dans cette lecture, de nouvelles technologies uraniennes donc novatrices sont initiées plus ou moins ouvertement (carré Pluton). Dans cette lecture, il ne faut pas oublier que Pluton est lié à l’atome. Il est probable que la politique nucléaire de l’Iran soit dans cette énergie, entres autres.

D’autre part, des révélations soudaines et brusques (Uranus) propulsent des actions ou idéologies nouvelles dans un désir de récupération de pouvoirs perdus (Bélier).

Enfin, le carré Pluton-Capricorne/Uranus-Bélier (2012 - 2015) montre une tension forte entre des vouloirs psychorigides de pouvoir, de statuts, et des énergies de renouveau révolutionnaire. Ce qui, comme déjà mentionné, ne s’arrangera pas lorsque Saturne sera en Scorpion dans ce signe martien en résonance Bélier.

Pour minimiser ou utiliser positivement ce carré, il faudrait mettre du mouvement de transformation dans une fixité trop rigide et de la stabilité dans ce mouvement explosif du Bélier qui défonce les portes. En bref, il faudrait que l’énergie martienne soit convenablement canalisée.

Ce carré demande de redéfinir l’axe central, le pivot des choses, que ce soit au niveau politique, économique, ou idéologique (autant en individuel qu’au collectif); ceci afin de permettre et laisser vivre une réinitialisation des élans, des mouvements, de manière constructive et ouverte. Sinon, il y a risque de rupture fulgurante. Ces ruptures (économique, politique, idéologique) pourraient être dangereuses que ce soit dans la violence ouverte (Uranus Bélier) et/ou dans un effondrement misérable et insidieux (Pluton Capricorne).

Dans une autre lecture et par analogie nous pourrions considérer l’axe magnétique de notre planète, la dérive du pôle nord magnétique vers la Sibérie. (Voir Note 1)

Dans l’énergie de Pluton en Capricorne, nous pourrions dire qu’au niveau «astral» un champ gravitationnel (Pluton) s’impose dans un froid hivernal (Capricorne) forçant ainsi dans une énergie centripète l’ouverture d’un portail.

Je ne ferais pas ici l’analyse de cette résonance, cependant il est intéressant de noter que récemment un journal éditait cet article: «Une petite région de Sibérie serait le berceau génétique des Amérindiens». Cette région, appelée Altaï et située au croisement de la Russie, de la Mongolie, de la Chine et du Kazakhstan, "est un lieu clé marqué par le va-et-vient de nombreuses peuplades depuis plusieurs milliers d'années"../.. Certaines de ces peuplades seraient les ancêtres des tout premiers Américains et seraient arrivées il y a 20.000 ou 25.000 ans de l'Altaï, qui fait aujourd'hui partie de la Fédération de Russie.../.. (Voir Note 2)

Comment ne pas ressentir ici une résurgence (Uranus Bélier) à la lecture d’une mémoire originelle, voire primitive. Comme-ci ce pôle magnétique en dérive nous ramenait vers une source électromagnétique essentielle. Comment ne pas faire le rapprochement avec cette civilisation précolombienne; ces fils du soleil et leurs offrandes sacrificielles, qui nous parlent des changements cycliques de notre système terre?

Sans doute, plus que quiconque les astrologues savent que le hasard n’existe pas puisque tout est en tout, tout est relié, s’interpénètre et vibre en résonance.

Pour en revenir à Uranus en Bélier, il faut encore considérer les significations interactives par effet reflexe aux autres signes. Donc, de fait Uranus au carré de Pluton ramène et amplifie à ce qui a était dit pour Pluton plus haut.

En effet l’énergie uranienne en Bélier se trouve au carré de l’énergie du Cancer et au carré de l’énergie du Capricorne, ce qui déstabilise l’axe méridien nord-sud.

Par ses trigones Lion et Sagittaire, Uranus va provoquer une déstabilisation perturbante, dans un premier temps, mais pouvant émerger sur quelque chose de constructif selon les choix qui étaient posés par les politiques dans les échanges internationaux. Il s’agit de recentrer les efforts créatifs (Lion) pour pouvoir se propulser dans de nouveaux projets (Sagittaire).

Les choix à mettre en place concernent certainement par le Lion, le cœur même de notre créativité personnelle via la société, mais aussi le sens même de notre idée de nation. Uranus devrait modifier notre image du dirigeant ou de l’autorité (politique, économique, idéologique), et nous conduire à plus d’initiatives individuelles. Par conséquent, cela est en accord avec les transformations des patterns individuels et sociaux qu’opère Pluton en Capricorne.

Par l’énergie du Sagittaire, on retrouve ésotériquement cette notion de magie à l’œuvre, de projection agissante. Positivement, à un autre niveau, cela devrait conduire à une plus grande ouverture avec les «autres», l’étranger, l’inconnu. Cela nous montre aussi des efforts à cibler, maîtriser le geste et la parole pour ne pas rater la cible, ou blesser les relations…

L’opposition d’Uranus au signe de la Balance est, comme nous le constatons, nettement difficile à vivre. Cela dérange, remet (ou remettra) en question tout ce que Saturne a fait (et fait encore tout 2012) durant son transit dans ce signe. (Balance commerciale, équilibre des forces dans les associations, etc.)

C’est pourquoi, est sérieusement éprouvé tout ce qui était mis en œuvre pour poser des supports, des limites, des repères, des jalons, au niveau des compromis associatifs (politique, économique, idéologique). Surtout si ces initiations ne reposent pas vraiment sur des valeurs fondées.

Par voie de conséquence, l’arrivée de Saturne en Scorpion en 2013 risque de faire monter les évènements en intensité. (Il faudra bien suivre le transit de Mars, voir venir sa conjonction à Uranus et autres aspects à l’œuvre à ce moment là car les domaines gouvernés par Mars risquent d’exploser).

Bientôt Neptune en Poissons.

Voici venir une période où le mysticisme et le virtuel se confondent ou se refondent. C'est le poisson doré dans les reflets bleus de la matrice psychique. Un nouveau regard de l'homme sur son reflet dans "l'autre", si la conscience s’ouvre, sinon c'est l'engloutissement et la noyade dans un virtuel toujours plus généralisé qui s'infiltre dans chaque maison, dans chaque rue, chaque vie.

Individuellement, ce peut être une ruée vers l'or spirituel, ou l'or matériel, une quête désespérée qui engage toutes les ressources créatives, des pieds aux cheveux. C’est un besoin de nouvelles contrées, la fin de quelque chose qui engendre des efforts vers un renouveau, une nouvelle terre.

Collectivement, ce peut être la découverte d'une nouvelle énergie cosmique, d'un nouvel espace... ou d'un engloutissement (un boum quantique). Ce peut être aussi une catastrophe de pollution de plus en plus importante des mers et océans, car Neptune est aussi tout ce qui est solvant et dissolvant.

Il y a collectivement une traversée à faire dans une nébulosité, ou une noyade. Avec Neptune, les virus sont aussi à surveiller (virus physique, psychologique, virtuel-internet) bref, l'inconscient collectif doit se transformer en s’ouvrant à plus de lumière consciente, sinon l’humanité risque de se perdre en tant que telle. Le «sapiens» pourrait laisser la place au «cyborg-nano»… ou à rien.

Comme le montre Uranus en Bélier, l’humanité doit initier un nouveau souffle de vie. Ces énergies en résonance (Pluton-Capricorne/carré/Uranus-Bélier) peuvent menacer notre planète. D’autant plus que, dans cette lecture, Neptune en Poissons nous parle d’irradiations subtiles et toxiques, et d’envahissement de la nanotechnologie.

Pareillement, si nous considérons l’influx réflex du signe de la Vierge en opposition au signe des Poissons, nous pouvons ressentir que les domaines subtils de Neptune peuvent concernés la manipulation mentale, ou une technologie en relation au mental. Dans cette résonance, il peut s’agir d’ondes subtiles: reflet d’images mentales.

Au carré des Gémeaux et du Sagittaire, il y a comme une re-visitation de «guerre médiumnique» ou occulte dans des firmes boursières ou bien dans des échanges politiques, (comme durant la guerre froide). Cette énergie comprend exotériquement les échanges internationaux, commerciaux. Il peut également s’agir de dérives importantes des négoces, et/ou une dissolution de structures tangibles et palpables.

Evidemment, il faut aussi tenir compte des différentes interactions par aspects, surtout de Jupiter maitre des Poissons, qui pourrait révéler le sage, le maitre en soi, ou encore initier des mouvements humanitaires d’échanges et d’entraide, lors de son passage en Gémeaux, à partir de juin 2012.

Neptune en Poissons, nous parle aussi de certaines sectes ou églises… sans doute une épreuve terrible pour l’église de Pierre. Mais aussi, une renaissance mystique ou gnostique dans le secret des cœurs.

En clair, dans cette énergie neptunienne, heureux celui qui se connaîtra lui-même suffisamment pour fusionner et rester ancré en son axe réel.

Chami

Notes : 1)  http://www.institut-polaire.fr/ipev/documents/pole_nord_magnetique

               2) http://www.20minutes.fr/sciences/867940-petite-region-siberie-berceau-genetique-amerindiens