Le cinéma et l'industrie de l'image

Par Denise Chrzanowska

Peut-on concevoir qu’il y ait changement dans le monde du cinéma, de la photo, de la télévision comme Neptune entre en Poissons en avril 2011 jusqu’en janvier 2026? Alors que le cinéma avait commencé sous les auspices de la conjonction Neptune-Pluton en Gémeaux en 1892, il avait pris son essor lors de son passage en Cancer, signe de la mémoire et de la représentation mentale. En Poissons, on pourrait surtout imaginer une expansion encore plus grande vers la collectivité.

Est-ce que par exemple cette industrie sera moins le fait d’investissements fabuleux tels qu’Orson Welles ou Spielberg l’ont exemplifié ou est-ce que cela deviendra aussi  davantage un art de village ou de famille avec des moyens plus simples mais poétiques ? Donc plus accessible ? Car c’est plutôt un art de riches ou nécessitant des subventions coûteuses surtout qu’on raffole maintenant des effets spéciaux et que l’informatique préside à sa mise au monde.

De plus c’est un art de persuasion devenu l’arme de toutes les propagandes car l’image persuade au détriment du discours logique et de la rhétorique. De sorte qu’il est devenu l’intoxicant  premier avec cette signature de Neptune.

Dans le cinéma, Neptune s’adjoint l’apport d’Uranus pour la lumière et la vitesse, c’est-à-dire la possibilité d’accélérer ou de ralentir le temps à volonté. Et cette vitesse est justement en cause dans la quantité d’information qui s’offre à la seconde. Il est bien connu que l’être humain ne peut en saisir qu’une fraction car il y en a trop à la fois pour ses capacités. De plus c’est le fait d’Uranus que le cinéma passe par des machines, des caméras et par l’informatique avec l’image numérisée.

En contrepartie, la peinture (aquarelle, huile, pastel, encre, etc.) demeure l’art de l’image personnalisée qu’on signe, l’image méditée, symbolique ou métaphorique et que ne regarde qu’une personne à la fois. Un art Soleil-Vénus et Taureau.

Donc le cinéma est l’outil médiatique par excellence, de pair avec Internet qui de plus en plus, se coordonnent puisque l’internet colporte des vidéos. Est-ce à dire que ses multiples outils (Internet) sont devenus une véritable toile d’araignée (spider web) ? Et si Twitter et si Facebook ont été des outils pour susciter les révolutions en Afrique du Nord et ailleurs, il faut pouvoir imaginer à rebours qu’ils pourront être utilisés par le Pouvoir, par des agents du Renseignement, pour suggérer des conduites, des attitudes, des idées qui leur conviennent et qui nous contreviennent. N’y a-t-il pas déjà des terroristes à bord et des mafieux, des propagandistes du sexe avec leur équipement pornographique et leur pédophilie et maintenant les « sextos », moyens de chantage des jeunes où les parents et les policiers doivent intervenir pour éviter le pire, comme des suicides et des rejets honteux ? Mais il y a aussi, à l’autre bout du prisme, des équipes de chirurgiens qui peuvent s’entraider à distance et augmenter leur taux de réussite.

Alors que le téléphone et la radio portent l’information d’individu à individu, le cinéma et la télévision affectent les groupes et de plus en plus, nous assistons à une culture contrôlée par le Pouvoir car la plupart n’ont pas l’esprit critique ni le discernement pour résister au flot continu de propagandes, à l’inondation des sens. Il sera de plus en plus difficile d’échanger des conversations personnelles d’homme à homme (au sens générique) car tous croiront avoir une idée mais ne feront que répéter ce qu’ils ont capté (je ne parle pas d’événements mais de leur interprétation, de leur sens.)  Et malheur à celui qui pense autrement ! Cela se voit déjà. De plus on peut supposer que si nous pouvons voir ailleurs, les autres aussi pourront voir chez nous, à volonté.

Conclusion

Bref la façon dont on utilisera les médias sera plus importante que la nature du média lui-même, plutôt douteuse. Douteuse car l’accès au Logos qui vient du « Je suis » et auquel s’adjoint nécessairement la voix sera plus rare. De plus l’internet tend à couper tout accès au sentiment de révérence vu la place toute entière à l’abstraction.

De la dyade 0-1, répétée à l’infini, qui sous-tend toute programmation et dans des compositions diverses, il faut passer au nombre 3 pour atteindre à l’impulsion michaélique et à l’intelligence du cœur.

Il reste que ce serait une erreur de se couper de ce que la technique a apporté à la  vie moderne. Ce serait être poltron spirituellement. Le vrai remède est de rendre nos âmes fortes.

Comme il n’y a pas que Neptune qui voyage dans le ciel, je pense que tout le temps que durera le carré d’Uranus à Pluton jusqu’en 2015, que la technique cinématographique fera des sauts furibonds avec des inventions sans pareille, en se connectant au biologique par exemple. Cela me semble plutôt terrifiant. Le trigone Saturne en Sagittaire à Uranus stabilisera les améliorations techniques et les satellites enverront des photos très informatives mais on comprendra enfin quelque peu que nous sommes ici victimes d’illusions d’optiques via le système solaire et galactique.

Denise Chrzanowska