RĂ©flexion sur la Lunaison en Vierge

Chers amis d'ORIAN,

Les jours passent et l'été va bientôt nous tourner le dos. La plupart d'entre nous avons été protégés des turbulences planétaires... Les séismes en Nouvelle Zélande, les éruptions volcaniques en Indonésie et les trombes d'eau ont envahi plusieurs coins du globe surtout au Pakistan et en Amérique centrale mettant dans des situations plus que précaires des millions d'êtres humains.. Nous ne parlons pas des désastres engendrés par les pétroles du golfe du Mexique, les feux, les explosions de conduites de gaz à San Francisco et dans des villes européennes.
ÉpargnĂ©s des catastrophes naturelles, il est presque impossible de ne pas avoir Ă©tĂ© touchĂ©s dans notre intimitĂ© par les foules qui fuient les inondations en quĂŞte d'un endroit oĂą dĂ©poser leur baluchon. La dernière lunaison Ă  15°41 de la Vierge nous offrait un symbole pas très rassurant : "Dans un zoo, des enfants se retrouvent nez Ă  nez avec un orang-outang...."  Nous sommes  en Confrontation directe avec la force "sauvage" de la nature primordiale prĂ©sente". . nous ne pouvons rester insensibles Ă  ce qui se passe... toute l'humanitĂ© est concernĂ©e. Il s'agit, dit Dane Rudhyar, d'une confrontation karmique.
La Lune qui transporte les énergies planétaires était près du périgée, près de la terre, à la nouvelle Lune de septembre. On sait que les marées sont plus fortes en nouvelle Lune et en pleine Lune. La croute terrestre elle-même se soulève et peut engendrer des secousses particulières. Robert Nolle a nommé "super moon" ces nouvelles ou pleines Lunes près du périgée après avoir observé l'accroissement des effets de la Lune à ces périodes... Sachez que nos marées intérieures n'y échappent pas.
À nous d'affronter nos propres orangs-outangs, vivre avec compassion et aider les orangs-outangs planétaires auxquels sont confrontés nos frères.