Un nouveau mois : La lunaison du 10 aout 2010.


Chers amis ,

Le passé avance et le nouveau recule. C'est dans cette perspective que ce mois d'août commence.
Et oui! Saturne dans l'horloge personnelle de chacun et chacune a fait son entrée exaltée et peut-être exaltante dans le signe de la Balance. Saturne peut assurer une continuité  dans la vie de relation et d'association de tout ordre dont celle d'ORIAN.  Un nouvel élan que l'on connaît au début des signes cardinaux. Je souhaite que cela se fasse en harmonie dans vos thèmes malgré les turbulences qu'Uranus encore en opposition à Saturne pourra manifester ou manifestera dans son retour en Poissons. Au niveau mondial, les 4 éléments entraînent des inconforts: Des feux en Russie, des inondations très meurtrières en Chine, au Pakistan, un tremblement de terre en Iran et en Alaska...des typhons au Japon.  Quel bonheur de vivre au Québec et chaque jour nous pouvons dire merci, nous devons dire  "merci!".

Je vous souhaite un bon mois ponctué par une Lunaison sans éclipse!
Mais l'absence d'éclipse ne génère pas nécessairement des conditions plus faciles.

Cette Lunaison nous donne l'occasion de réfléchir sur le sens des sesquicarrés réalisés par la Lunaison à 17°25 du Lion : le premier sesquicarré est croissant et est situé à 135° de Jupiter et Uranus, de type Lion (feu), et un sesquicarré décroissant situé à 225° de Pluton, et de type Scorpion (eau). Ces aspects de feu et d'eau obligent à développer le calme, la maîtrise de soi, la tolérance dans les maisons touchées par ces aspects. La nature elle-même a du mal à se maîtriser. Ces turbulences s'ajoutent à celles du carré en "T" entre l'amas Saturne-Mars-Vénus en Balance, Pluton en Capricorne et Uranus et Jupiter en Bélier.

Un quindécile se forme alors entre Mercure et Uranus... distance de 165 degrés...  Cet aspect de sens Vierge ou Scorpion peut revêtir un sens obsessionnel... et pour Anne Toth, on peut utiliser cet aspect dans des activités créatrices.  Utilisons donc le plus positivement possible ces aspects dont le degré a pour symbole : "un chimiste mène une expérience à l'intention de ses élèves"  Y aurait-il un lien à faire entre ce symbole et la décision politique québécoise de payer les fécondations in-vitro? Toutefois, on peut se demander s'il n'y aurait pas là un investissement disproportionné, voire injuste pour les enfants bien vivants qui manquent du nécessaire et qu'on devrait aider ? Nous sommes tous les élèves dont la Nature est le maître... Ne pouvant contrôler la Nature, il y a beaucoup à apprendre sur le contrôle de soi.


Thérèse T. de Vernal