PRÉLUDE À L'ANALYSE DE LA CONJONCTION JUPITER-URANUS.

Prélude à l’analyse de la conjonction Jupiter-Uranus

 

 

Responsivité et coopération

 

S’il est incontestable que la conjonction Jupiter-Uranus exercera une influence dans la sphère planétaire, il demeure cependant difficile d’en mesurer la portée immédiate.  Pourquoi ?  Pour deux grandes raisons.  La première concerne l’incapacité pour la grande majorité des Terriens d’en assimiler la quintessence en raison d’une insuffisance, voire une absence de responsivité aux influx en cause. La seconde est liée aux interférences susceptibles d’amoindrir les effets de la conjonction. Mais explicitons d’abord ce qu’il faut entendre par «responsivité».  Un Être responsif, un Terrien dit responsif est un Être dont la structure basale – nous dirions «chakraïque» – permet l’enregistrement d’influx planétaires à un degré optimal.  Or, les énergies de cette conjonction vont toucher d’abord les centres supérieurs de l’individu, car ce sont des énergies extrêmement fines, subtiles, qui nécessitent, pour être assimilées,  la présence dans l’appareil récepteur de l’humain de centres (chakras) suffisamment raffinés et par conséquent «ouverts». D’où l’importance de spiritualiser les centres. Dans le cas contraire, ces énergies pourront passer sans s’arrêter. Les initiés, les disciples engagés, les astrologues qui présentent une responsivité adéquate à ces énergies seront les premiers à en bénéficier en raison de la Loi de Coopération avec le chimisme des astres.

 

"Dans l’étude des courants magnétiques, la détermination à la coopération décuple la puissance de ces courants. Il peut sembler étrange qu’un concept éthique de coopération agisse en force sur les courants. Non, si l’on se réfère aux lois de la pensée qui sont les lois de la créativité. Le domaine de l’esprit est inséparable des lois physiques." [1]

 

Donc, les effets de la conjonction profiteront d’abord à ceux qui, conscients du phénomène, en intègreront les potentialités dans leurs pensées quotidiennes et en moduleront le dessein porteur dans leur vie.  À  partir de leur propre expansion de conscience, ils permettront à ces potentialités d’essaimer et d’influencer la psychosphère planétaire. Quiconque s’élève en perfection influence son entourage et entraîne littéralement ses proches avec lui. C’est pourquoi «l’homme doit réaliser sa responsabilité envers l’Humanité. En élevant sa compréhension, il apporte une aide substantielle à quelqu’un.» [2] Conséquemment, c’est à partir de ce rayonnement extrêmement focalisé que se diffuseront les effets à moyen terme de cette conjonction. Et il en va de même pour toutes les grandes conjonctions. N’oublions pas que seule une minorité de Terriens propulse l’évolution. Si tel n’était pas le cas, il y aurait longtemps que la planète aurait assimilé les grandes leçons spirituelles imparties aux grandes conjonctions et que le niveau général de conscience des masses se serait élevé de façon notable. Un hooligan qui trompette dans un stade ne ressentira même pas les effets de cette conjonction. Une fillette pakistanaise, accroupie à faire des briques avec ses parents, douze heures par jour, n’en ressentira pas non plus les effets.  Une bande de jeunes sortant d’un bar et filant à folle allure dans la nuit demeure imperméable aux effets de cette conjonction.  Ajoutons par ailleurs qu’il est impossible au corps physique d’absorber la totalité de la tension des énergies environnantes. Dans quelle proportion les énergies de la conjonction seront-elles absorbées et assumées ?   Toute spéculation à ce sujet demeure futile.

 

La déviation des courants

 

L’autre facteur à prendre en considération dans l’analyse des effets de la conjonction Jupiter-Uranus concerne la déviation, la dispersion, voire l’obstruction de ces influx au contact d’autres courants cosmiques perturbateurs. D’ici quelque temps, il sera inconcevable d’étudier l’astrologie sans l’astronomie. Il est regrettable que la très grande majorité des astronomes entretienne un préjugé tenace envers la science des sciences. De la sorte, ils se condamnent à piaffer encore longtemps devant le seuil de belles découvertes.  Du côté des astrologues, il doit y avoir une prise de conscience que tous les effets extraplanétaires sont susceptibles d’être atténués, sinon contrecarrés par d’autres champs énergétiques cosmiques. Il y a d’abord la couche de gaz bruns qui enveloppe la planète et rend difficile l’absorption des meilleurs courants. Ces gaz sont la résultante de formes-pensées sombres produites par l’Humanité depuis fort longtemps.  Il faut aussi prendre en compte l’influence de la conjonction sur les sphères terrestres et supraterrestres.  L’astrologie classique ne s’occupe que de la sphère terrestre oubliant les plans subtils qui environnent la planète. Or, les sphères terrestres qui sont contaminés par les gaz suffocants ne peuvent laisser passer les courants de feu. De la sorte, les échanges entre les sphères supraterrestres et terrestres ne peuvent avoir lieu. Ce facteur découle d’un corollaire de la Loi de coopération entre les Mondes telle que signalée plus tôt. Mais en dépit de la présence de cette couche inharmonieuse, résultante des cals de l’ignorance, il demeure possible d’ordonner à la pensée d’assimiler les influx souhaités.  Enfin,  les nuages de poussières cosmiques, les influx extrasystémiques peuvent aussi avoir une incidence sur le chimisme inhérent à la conjonction étudiée. Ceci s’avère une vérité criante. Il faut avoir pratiqué l’astrométéorologie pendant des années pour constater l’efficience des interférences rencontrées pendant certaines lunaisons. Souvent la prévision climatique est bonne, mais les effets anticipés ne se produisent pas, contrecarrés par de puissants courants perturbateurs dont l’origine demeure difficile à identifier.

 

En conclusion, s’il appert que la conjonction Jupiter-Uranus apportera des ferments d’expansion de conscience indéniables sur la planète, retenons que seule une minorité de Terriens en assimilera la quintessence. Cette conjonction en résonance avec Saturne et Pluton prédisposera à l’émergence de processus de purification, tant individuels que collectifs qui imprimeront une direction nouvelle aux courants du karma planétaire. Ces énergies constituent le prélude à la transmutation des sédiments existants en vue d’une purification de l’espace et de la planète.  Le clavier Poissons-Bélier  sur lequel sera modulée la conjonction nous livre déjà une incontournable clé de compréhension.  Certes, la conjonction offrira d’infinies potentialités, mais peut-on mettre le vin nouveau dans des contenants souillés ?  Avant que les idées divines engrangées dans le Bélier puissent atteindre leur pleine efflorescence, il faut que les grandes avenues purificatrices des Poissons aient accompli leur mission. À chacun maintenant d’entreprendre son propre travail purificateur en vue de l’accueil de ces énergies.

 

 

René Le Brodeur

 

 

Bibliographie

 

 

Agni Yoga, Association Agni Yoga, Yerres, France. 1994, 375 p.

Cœur, Association Agni Yoga, Yerres, France, 1990, 335 p.

 

 

Le lecteur pourra lire avec profit quelques sections de l’essai sur la spiritualité au cinéma rédigé par l’auteur, en particulier sur l’influence des pensées spatiales.  Cet ouvrage a été déposé dans les grandes institutions universitaires québécoises, ainsi qu’à la Bibliothèque Nationale du Québec.

 

 

Le Brodeur, René (2009). Ces instants qui transfigurent. L’Oeil ardent, Grand-Mère, 102 p.



[1] Coeur, p. 88

[2] Agni Yoga, p. 124