LE CARRÉ EN T EN JUILLET/AOÛT 2010

LE «CARRÉ EN T» DE JUILLET/AOÛT 2010

Par Éric Brown

«L’astrologie, dans son aspect prévisionnel, ne dit pas ce qui va nous arriver, mais ce qui nous est demandé d’expérimenter.»

Depuis longtemps, j’ai fait mien cet énoncé inspiré de Rudhyard, ou est-ce de Ruperti? Il me guide dans mes consultations astrologiques, mais surtout dans ma propre vie.

Un tel énoncé reconnaît que nous ne sommes pas assujettis à un destin fatidique sur lequel nous n’avons aucune prise. Il sous-tend que nous pouvons faire appel à notre libre arbitre; que nous pouvons même transformer tout événement en expérience de croissance si tel est notre volonté et notre détermination.

Et de ce temps-ci, cet énoncé fait d’autant plus mon affaire que certains éléments de ma carte du ciel sont fortement sollicités par de puissants transits mondiaux et ce sera encore plus le cas à la fin de juillet 2010.

En effet, à l’été 2010 les planètes Pluton, Uranus/Jupiter et Saturne seront en aspect de tension les unes par rapport aux autres. Et la façon dont elles seront placées dans le zodiaque créera une configuration planétaire excessivement dynamique qu’on appelle le «carré en T».

Et comme si cela ne suffisait pas, cette configuration sera exacerbée du fait qu’elle se formera dans trois signes cardinaux, soit : le Capricorne, la Balance et le Bélier. Ces signes, contrairement aux signes fixes et mutables qui font davantage preuve de persévérance et d’adaptabilité, impliquent l’activité immédiate et la nécessité de créer de nouvelles situations ou d’apporter des corrections à celles existantes.

La clé pour tirer avantage d’un «carré en T» est de l’utiliser. Comment? En nous donnant un projet sur lequel travailler et en y travaillant; en prenant des décisions qui s’imposent relativement aux choses qui ne fonctionnent pas bien dans notre vie et en passant à l’action.

Si nous n’agissons pas, le «carré en T» va produire des situations qui vont de toute façon nous obliger à agir; nous obliger à faire des choix – peut-être des choix plus difficiles que si nous avions décidé d’agir avant et surtout, à partir de notre propre volonté.

Nous ne devons pas subir les effets de cette configuration et attendre qu’elle soit terminée. Ce n’est pas le but de cette puissante configuration. Non, son but vise une leçon, recherche des opportunités. Et ces opportunités nous les retrouvons dans le signe du Cancer. Pourquoi?

Parce qu’un «carré en T» est comparable à un arc tendu et que le 4e point, tel qu’illustré ci-dessous, constitue la cible à atteindre.

La cible étant en Cancer, c’est à ce point vide (sans planète) que peut se concrétiser le pouvoir libéré par les planètes dans les trois autres signes.

Conséquemment, si nous désirons aller dans le sens de ce qui est conseillé pour tirer avantage d’une telle configuration, nous devrions chercher à relever le défi que nous propose le signe du Cancer, soit :

    ressentir, puis soutenir ce qui est nécessaire à notre sécurité, à notre                 bien-être et à celui d’autrui;

«nourrir» physiquement, émotionnellement, intellectuellement et spirituellement les autres de ce qui est nécessaire à leur croissance et faire de même pour nous;

amener à maturité (au stade adulte/capricorne) tout ce qui est en formation, y compris soi-même.

Ayant le Soleil, Vénus et Saturne exactement sur ce «point Cancer», j’ai décidé que ma façon de me nourrir et de nourrir les autres serait en écrivant des articles pour Orian et en offrant des ateliers, comme celui du mois de mai, toujours par le biais d’Orian, aux astrologues qui le désirent. Avec les signes cardinaux, je me dis qu’il n’est sûrement pas mauvais d’être proactif.

Toutes les personnes ayant des planètes dans les quatre premiers degrés de n’importe quel signe du zodiaque auraient avantage à déterminer leur propre «cible Cancer» et encore plus si ces planètes sont dans l’un ou l’autre des quatre signes cardinaux.

Cette cible devrait également prendre en considération la nature des planètes transitées par cette configuration ainsi que leur position en signe et maison. Donc beaucoup, beaucoup de possibilités. Ceci étant dit, voyons tout de même ce que pourrait expérimenter une personne dont le Soleil serait sollicité par ce «carré en T»

En transit au Soleil, Pluton détruira tout obstacle dans la vie de la personne y compris son ancienne direction de vie. Cette épuration, généralement non sans heurts, vise à conduire au moi essentiel et à un nouveau sens d’identité consciente. Saturne et Uranus prendront ensuite la relève afin de permettre à cette personne de reconstruire (Saturne) de manière originale (Uranus) ce que Pluton a détruit, mais cette personne sera tout probablement prudente, craintive et hésitante tout au long du processus compte tenu de la tension existante entre les trois planètes – ce qui est tout à fait normal. Nous pouvons donc déduire que cette personne deviendra davantage responsable de sa vie, qu’elle saura davantage qui elle est. Cela devrait se traduire par une nouvelle direction de vie et un nouvel engagement social.

À quoi d’autre pouvons-nous nous attendre avec ce «carré en T» ?

Sur le plan individuel (et je parle toujours pour ceux parmi nous qui reçoivent des aspects de ce «carré en T»), nous pouvons nous attendre à une période de grands changements où nos vieilles façons de faire seront sérieusement remises en questions.

Ainsi, avec Saturne en Balance, il y aura une incitation à examiner nos modèles relationnels, à questionner les rôles que nous jouons dans nos associations et, s’il y lieu, à renégocier certains de nos contrats, officieux ou officiels. Saturne en Balance nous demande également d’arrêter de jouer à la victime ou au dominateur et de favoriser les solutions où il n’y a pas de perdant.

Plus spécifiquement, son opposition à Uranus en Bélier risque de faire surgir des problèmes dans nos relations interpersonnelles, surtout si nous n’avons jamais pris le temps de voir le partenaire tel qu’il est, mais plutôt tel que nous voulons le voir. En d’autres mots, toute relation dans nos vies qui sont basées sur une projection de nous-mêmes révèlera son insuffisance et le besoin de la transformer.

Le carré d’Uranus à Pluton en Capricorne, quant à lui, nous incitera fortement à dépasser le cadre de notre propre conditionnement sclérosé qui nous empêche de devenir plus en faisant disparaître toutes les structures que nous avons construites dans nos vies et qui ont fait leur temps.

Autrement dit, Pluton, principe de la mort et de la renaissance, combiné à Uranus, principe des changements soudains, peuvent créer une révolution totale dans notre vie surtout si celle-ci est circonscrite par trop d’éléments du passé qui ne servent plus de buts réels dans notre développement. Nous avons intérêt à nous départir de ces éléments, même s’ils représentent une certaine forme de sécurité, car ils nuisent à notre croissance. Si nous refusons, des événements soudains pourront alors se manifester dans nos vies, telle une perte d’emploi, pour nous forcer à faire ces changements.

 

Parce que ce transit influence toute une génération, les changements radicaux que nous rencontrerons maintenant peuvent être en partie le résultat de forces sociales et économiques qui sont au-delà de notre contrôle.

 

Nous pouvons même avoir l’impression d’être une malheureuse marionnette manipulée par des événements socio-économiques, comme des mises à pied massive suite à la fermeture d’une usine. Mais ces forces, même si elles apparaissent comme étant impersonnelles, jouent un rôle vital dans notre développement individuel.

Sur le plan social et politique, Saturne en Balance supporte le travail d’équipe, les réconciliations et les législations sur l’égalité des droits de sorte que son carré à Pluton en Capricorne va rendre impératif la réforme de nombreux regroupements et de nombreuses institutions qui ne servent pas le meilleur intérêt de toutes les personnes concernées par ceux-ci et celles-ci. (Pensons à la réforme médicale que cherche à mettre en place le gouvernement Obama et à la crise que vit Toyota).

Uranus en Bélier conjoint à Jupiter va éveiller la conscience collective de l’humanité avec des visions innovatrices, pour ne pas dire révolutionnaires, qui auront la possibilité d’être des solutions nouvelles à des problèmes anciens ou à des besoins récents.

Mais les gens qui détiennent le pouvoir (Pluton en Capricorne) voudront maintenir leur position sociale et les privilèges qui y sont associés. Ces gens seront tout de même obligés d’abandonner ce pouvoir, car nous l’avons déjà vu, Pluton exige l’abandon de structures obsolètes et Uranus insistera de son bord pour introduire de nouveaux archétypes sociaux – par la révolte s’il le faut.

Donc, on risque de voir apparaître des groupes qui chercheront à renverser et à transformer les structures existantes et les manières de penser afin de réaliser un rêve de progrès bien défini.

Je me dois maintenant d’apporter une précision importante à ce que je viens d’écrire.

Lorsque je vous ai présenté le «carré en T» un peu plus tôt, j’ai mentionné qu’Uranus, à l’intérieur de cette configuration, faisait un carré à Pluton. Ce qu’il faut savoir, c’est que ce carré ne sera pas tout à fait exact à ce moment-là. Cela veut dire que les effets provoqués par la rencontre de ces deux planètes à l’été 2010 se feront surtout pressentir. Le plus gros est à venir, soit entre juin 2012 et mars 2015.

En effet, il y aura pendant cette période sept carrés exacts entre Uranus et Pluton. Cela signifie que les transformations profondes qui se feront sentir lors du «carré en T» de l’été 2010, vont prendre leur envol réel pendant cette période - et sept fois plutôt qu’une – ce qui, en astrologie, est assez exceptionnel.

C’est à suivre!