5-Prévisions politiques 2007. Par Irène Andrieu

Du 23 septembre au 23 octobre
BALANCE
RESTER ZEN CE MOIS-CI
Pour tester le climat « Balance » 2007, pratiquez la pensée positive : « tout est beau, tout va bien, les gens s’aiment, et le calme est revenu ». Vous serez dans le ton du jour et ne manquerez pas d’amis.
Votre challenge : ne pas allumer la radio ou la télé et bouder Internet, pour conserver la magie du moment.

LE CLIMAT POLITIQUE
Lunaison du 11 septembre
Le grand soufflé des derniers mois semble s’être dégonflé d’un seul coup. L’air est nettement plus léger même si des tensions se sont encore manifestées durant les dix premiers jours de la lunaison et que les accidents, plus ou moins graves ont tendance à se multiplier.
Certes, les étudiants peuvent encore faire un coup de force et obtenir des garanties de la part du gouvernement. De nouveaux personnages s’affirment dans le rôle de porte-parole convaincants des tendances dissidentes ou pour la défense des minorités. Mais on peut penser que tout se passe maintenant au mieux du possible dans le respect de la démocratie et de la légalité.
Ce climat, qui favorise les négociations aussi bien intérieures qu’internationales sur l’air de « Tout le monde il est gentil…tout le monde il est plein de bonne volonté », semble presque trop idyllique en ce tournant de l’automne.
Suivez de près les personnages ou les situations qui ressortent dans les négociations internationales à partir du 20 septembre. Et particulièrement s’ils ont à voir avec la politique énergétique mondiale qui deviendra le pôle d’intérêt ou de préoccupation majeure de la fin de l’année. Car sur ce plan là, rien n’est réglé.

ECONOMIE
La vie normale a repris son cours. On parle beaucoup des innovations en matière de multimédia et de communication numérique, qui devraient susciter un enthousiasme suffisant pour doper les ventes du trimestre. Les gens se font plaisir et sortent volontiers. Cependant, les investissements à long terme relèvent toujours du « père de famille ».
L’inflation est terminée en matière immobilière. Les cours se stabilisent à un niveau qui ne connaîtra plus de grandes variations dans les années à venir. C’est le moment d’acheter si vous disposez des moyens de négocier avec votre banquier. Car les choses demeurent assez difficiles sur ce plan, même si le facteur confiance est revenu.

Du 23 octobre au 22 novembre
SCORPION
RESTER ZEN CE MOIS-CI
Lâcher prise n’est pas ne rien faire ou se taire. C’est accepter de voir la réalité telle qu’elle est en nous et autour de nous, et de cesser de réagir en fonction de nos rêves ou de nos croyances.
Votre challenge : au lieu d’essayer de deviner ce que les autres attendent de vous, demandez-vous ce que vous désirez ou redoutez et agissez en conséquence.
LE CLIMAT POLITIQUE
Lunaison du 11 octobre
Avec ce mélange de pragmatisme, de volonté orientée vers la croissance, voire le prestige de la France, et d’ouverture sur des perspectives sociales et technologiques élargies, le programme gouvernemental de fin d’année ne manque pas d’ambition. Les initiatives pour développer des programmes d’insertion ou de réinsertion sociale se multiplient, malgré une tendance larvée au désenchantement ou au dénigrement, voire une très forte résistance face aux nouveaux textes de loi.
Entre reconnaître les différences, les accentuer ou les minimiser aussi bien que les dynamiser concrètement, le débat social est loin d’être clos. De toutes façons, le climat est à la contestation générale, susceptible de dégénérer rapidement (voir mois suivant).
Sur le plan international, la tentative de trouver un juste équilibre entre les forces en présence se poursuit durant la deuxième quinzaine d’octobre, avec pour objectif de rester au plus proche de la réalité du terrain dans le respect des différences culturelles et des frontières, mais sans aucune concession aux facteurs d’agitation ou aux organisations terroristes. Face à la rigueur des solutions proposées, il serait assez facile pour n’importe quel mouvement dissident exclu des négociations, de mobiliser ses troupes autour de la dénonciation de la « mafia » des pays nantis qui organise le monde autour de ses intérêts exclusifs.
ECONOMIE
Le climat ne change guère par rapport à celui de la rentrée. Les nouveaux produits technologiques et numériques intéressent beaucoup les jeunes, contrairement aux prévisions pessimistes de l’année 2006, et tout ce qui les concerne figure au top des ventes de biens de consommation. La bourse est plutôt en hausse mais attention aux faux effets d’annonce. Il y a du bluff dans l’air.

Du 22 novembre au 22 décembre
SAGITTAIRE

RESTER ZEN CE MOIS-CI
Pour ne pas commettre d’impair grave ce mois-ci, essayez de vous convaincre qu’il n’existe pas d’actes sans conséquences. Tout ce que vous direz ou ferez pourra être retenu contre vous.
Votre challenge : agir, si c’est vraiment nécessaire, mais en prenant cinq minutes pour vous demander si c’est bien le moment.
LE CLIMAT POLITIQUE
Lunaisons du 10 novembre et du 9 décembre
Autant ne pas se voiler la face : Mars dans sa proximité à la Terre, prend le relais des perturbations déjà générées par Vénus à partir du 16 novembre et jusqu’au 31 janvier 2008. Les passions s’exacerbent et les actes de violence aussi bien que les risques de guerre tendent à se multiplier.
En France, le problème pourrait survenir de l’aggravation des conflits idéologiques et d’appartenance à diverses communautés ou d’une réaction brutale aux atteintes à la liberté ou à la différence individuelle. Le gouvernement et les élus locaux seraient avisés de trouver autre chose qu’un discours « citoyen » ou un rappel à l’ordre un peu trop musclé pour calmer les revendications ou les réactions des jeunes générations.
Cette violence est susceptible d’affecter le fragile équilibre international qui s’était établi depuis la rentrée. Dans un climat où les contrôles ont pu se relâcher, les risques d’attentats se multiplient et de nouveaux conflits transfrontaliers survenant entre Israël et l’état palestinien, les deux pays les plus marqués par cette tendance, pourraient dégénérer rapidement. Les dates les plus critiques sont les 3, 4 et 5 janvier 2008. Leurs conséquences peuvent se répercuter dans tout le Moyen-Orient, vraisemblablement les émirats arabes et les USA.
Une éventuelle réunion au sommet mondial durant la lunaison de décembre, serait totalement inefficace pour calmer les esprits. Cependant, si la pression internationale a réussi à contenir le conflit au-delà du 5 janvier, il est vraisemblable qu’il ne s’étendra pas.
ECONOMIE
Le pétrole flambe, comme c’est souvent le cas dans ce type de conflits. Le corollaire positif de cette période très agitée est que cette dernière représente un avertissement suffisant pour accélérer la recherche et la diffusion rapide de nouvelles énergies qui permettront aux pays riches de ne plus dépendre des ressources du Moyen-Orient.