Lunaison du 29 mars 2006

 

LUNAISON 29 MARS 2006

 

Cette fois je commence par le degrĂ© Sabian de cette lunaison : « Une boule de cristal Â»

Ă€ la lumière de ce thème de lunaison, je crois que vous comprendrez pourquoi : Ascendant Poissons, amas en maison XII, Pluton conjoint au MC et conj. Soleil-Lune interceptĂ©e en BĂ©lier maison I et en Ă©clipse de surcroĂ®t. Quoi de plus mystĂ©rieux et secret.

 

C’est comme si cette lunaison printanière était remplie d’énergie occulte, empreinte de mysticisme et auréolée d’une aura impénétrable. J’avoue que c’est troublant.

 

D’abord l’interception du Soleil et de la Lune en Bélier; vous savez qu’une interception planétaire laisse peu de place à la conscience des énergies mises en cause, surtout lorsqu’on y retrouve les 2 luminaires. Il y a peu de possibilité d’agir en utilisant pleinement ses capacités. En maison I et dans le signe du Bélier, il y a une volonté d’action mais elle est anarchique, totalitaire. L’éclipse favorise les mouvements de violence, l’agitation, la destruction par le feu et l’agressivité. Interceptée, cette éclipse est d’autant plus violente mais à partir de groupes ou d’individus qui jusque-là s’étaient montrés absents. C’est comme si on avait oublié le chaudron d’huile sur le feu, tôt ou tard ça va sauter et faire des dégâts.

 

Vous remarquerez l’opposition Mars-GĂ©meaux/Pluton-Sagittaire dans l’axe III/IX très significatifs des transports et des relations internationales. Nos dirigeants seront confrontĂ©s Ă  des problĂ©matiques paraissant jusqu’à aujourd’hui banalisĂ©es par une des parties mais combien compliquĂ©es, le conflit avec les États-Unis sur le bois d’œuvre par exemple  Aussi des tragĂ©dies pourraient survenir dans les transports.

 

Une personnalité politique ou artistique pourrait mourir avec Jupiter en VIII Scorpion maître du MC et carré Vénus-Neptune Verseau maison XII.

 

Cette conjonction Vénus-Neptune porte à rêver, à idéaliser mais attention aux déceptions qui suivront, tout n’est que chimères et belles promesses (carré Jupiter/Scorpion VIII). Le réveil pourrait être brutal. Les grands projets hospitaliers seront difficiles à réaliser vu les coûts énormes qui seront engendrés.

 

Il y a quand même quelques aspects encourageants qui permettront d’espérer de s’en sortir pas trop amoché. Je veux parler du trigone Soleil-Lune à Saturne en signes de feu, les efforts seront soutenus et pourraient donner de bons résultats.

 

Aussi la conjonction Mercure-Uranus au trigone de Jupiter en signes d’eau et maisons d’eau qui favorise une intuition sans pareille. Une acuité d’esprit alliée à un ressenti profond. Les spiritualistes seront particulièrement bien servis durant ce mois alors qu’ils pourront toucher l’invisible, le monde éthérique.

 

J’aimerais porter Ă  votre attention une configuration planĂ©taire intĂ©ressante dans ce thème soit celle appelĂ©e « planète mĂ©diatrice Â». Elle est formĂ©e par la conjonction VĂ©nus-Neptune en trigone Ă  Mars lui-mĂŞme opposĂ© Ă  Pluton qui ferme la configuration par son sextile Ă  VĂ©nus-Neptune. Cette configuration met en cause un problème qui demande rĂ©flexion et nĂ©gociation, mais aussi confrontation et compromis. On appelle planète mĂ©diatrice celle qui viendrait former le grand trigone d’air dans ce cas-ci. Ce point fictif se situe dans le signe de la Balance en maison VII. Il forme les trigone et sextile manquants pour former une nouvelle configuration soit le cerf-volant. Il ne reste plus qu’à surveiller le transit de la Lune sur ce point (c’est la seule planète qui passera en Balance durant cette lunaison) pour voir dĂ©bloquer une situation difficile ou complexe. La Lune entrera en Balance le 11 avril mais atteindra les degrĂ©s impliquĂ©s ici dans la configuration lors de la Pleine Lune le 13 avril Ă  23o Balance.  Et quel est le degrĂ© Sabian de cette Pleine Lune ? « Un papillon avec une troisième aile sur son cĂ´tĂ© gauche Â».

L’auteur Marc Edmund Jones définie ce symbole comme étant un potentiel illimité pour l’homme et le monde et la capacité de s’accomplir par ses propres efforts.

 

Claude Crégheur